Naissance d’une nécropole numérique

semaine du 30 novembre au 6 décembre 2015

Un site consacré au souvenir des défunts vient d'être créé sur internet : www.e-veilleur.com, L’espace de la mémoire. Les fondateurs du cimetière virtuel ont dressé un constat auquel chacun peut souscrire. La personne décédée reste dans le souvenir de ses proches. Mais avec le temps, le souvenir s’étiole. Les albums de photos prennent la poussière dans les cartons où on les a rangés. Premiers sacrifiés quand il faut faire de la place, ils finissent à la cave ou au grenier. Bientôt, on oublie de les consulter. Les films en super huit, témoins des jours heureux, s’altèrent lentement et on a omis de transférer la pellicule sur des supports numériques. Les photos et les films que l’on a enregistrés sur son ordinateur sont souvent transférés sur des clés USB ou gravés sur des CD-ROM dont la durée de vie est assez limitée.

 On les range ici ou là et on ne les ne retrouve jamais quand on veut les consulter. Le disparu tombe doucement dans l’oubli. Pour éviter ce pernicieux effacement de l’être cher disparu de la mémoire de sa famille, de ses proches et de ses amis, e-veilleur.com propose d’héberger le défunt dans une tombe ou un reposoir virtuel.

Créer un espace à la mémoire d’un être cher

Un membre de la famille (conjoint, enfant, etc.), ou un proche, ou encore un ami peuvent créer au nom de la personne décédée un espace mémoriel sur le site www.e-veilleur.com. Le créateur du compte devient le référent. Il y dépose des photos, des vidéos, des enregistrements audio, des textes et autres documents concernant la vie du défunt.

screenhunter_105_oct._30_14.59.jpg

 

screenhunter_106_oct._30_15.02.jpg

Partager cet espace avec sa famille et ses amis

Le référent décide de la composition de la communauté créée autour du disparu. Il est le seul habilité à choisir ses membres et à accorder ou à refuser un droit d’entrée. Les informations et documents sont consultables par les membres de la famille mais aussi par les proches et les amis, les relations de travail.

screenhunter_107_oct._30_15.07.jpg

Continuer à faire vivre la mémoire du défunt

Les membres de la communauté enrichissent le site du défunt en l’alimentant par leurs propres documents. Le référent peut décider que les documents ne sont pas tous accessibles. Dans ce cas, les informations jugées confidentielles restent confinées dans un cercle restreint et choisi. Seule la page publique du défunt au contenu limité est consultable par tous les internautes.

screenhunter_108_oct._30_15.11.jpg

Honorer la mémoire du défunt

Quand il le souhaite, un membre de la communauté - ou tout autre internaute - peut honorer la mémoire du défunt en offrant une fleur ou une plaque numérique. Les objets sont déposés sur la tombe numérique où ils sont visibles par tous. Les membres affiliés au réseau communautaire recevront un courriel d’information.

screenhunter_109_oct._30_15.16.jpg

Préparer sa mort

Le site permet également à une personne de préparer sa mort. Elle peut préenregistrer des messages vidéo, des messages audio ou des écrits, collectifs ou individualisés, qu’elle veut faire parvenir à ses familiers ou proches le jour de sa mort. Après son décès, le référent qu’elle a préalablement désigné se charge de faire parvenir la totalité des messages aux personnes présélectionnées.

Google news Référence: 
905
29 Octobre 2015 - 10:23am

À la Une des jours précédents