La guerre des Malouines

Ça s'est passé un 

2 Avril 1982

Elles étaient peu nombreuses les personnes capables de localiser sur une mappemonde les îles Malouines avant le 2 avril 1982 date de leur occupation surprise par l’armée argentine. Possession britannique depuis 1833, l’archipel composé de deux grandes îles s’étend sur une superficie de 12 170 km². Situé à 480 kilomètres des côtes argentines, à 940 kilomètres de l’Antarctique et à 15 000 kilomètres du Royaume-Uni, elle était peuplée de 2000 habitants, la plupart descendaient de colons britanniques. L’élevage des moutons constituait la principale activité économique. L’Argentine n’avait jamais accepté le coup de force de Londres et réclamait le retour de l’archipel au sein de la mère patrie. Le conflit opposait les deux pays par la voie diplomatique. Rien ne laisser supposer une attaque argentine. Il est probable que les généraux au pouvoir à Buenos Aires depuis 1976 avaient besoin d’une aventure militaire extérieure pour détourner l’attention de leur population appauvrie par la crise économique et lassée des excès meurtriers d’une dictature incompétente. Le 2 avril 1982, des commandos argentins appuyés par des navires de guerre débarquaient à Port-Stanley, la « capitale » de l’île. La cinquantaine de soldats britanniques était rapidement mis hors de combat. Les heures et jours suivants, 5000 argentins prenaient position sur l’archipel. Des troupes débarquèrent également en Géorgie du Sud, une autre possession britannique située à 1390 km à l’est des Malouines.

 Le général Leopoldo Galtieri, chef de la junte argentine, pavoisait. Le coup était réussi. Le Royaume-Uni n’avait pas les moyens militaires d’une reconquête, pensait-il. Il se trompait lourdement. C’était mal connaître le premier ministre britannique Margaret Thatcher. Soutenue par ses compatriotes humiliés par les images de la reddition de la garnison de Port Stanley, la « dame de fer » décida de relever le défi. Le 5 avril, une flotte d’intervention composée de porte-avions, croiseurs, destroyers et transports de troupes appareilla de Portsmouth en direction des Malouines. Le 25 avril, les forces britanniques débarquèrent en Géorgie du sud qu’elles libérèrent. A partir du premier mai, l’assaut était lancé contre les troupes argentines retranchées dans les Malouines. Des bombardements aériens et des batailles navales meurtrières (un croiseur, un sous-marin, et 5 autres navires argentins coulés ; deux destroyers, deux frégates et trois autres navires britanniques détruits), accompagnèrent l’offensive au sol. Le 14 juin, les 10 000 argentins vaincus et acculés à Port-Stanley se rendirent. Côté argentin les pertes s’élevaient à 649 morts. Chez les Britanniques on relevait 258 tués. La guerre causa un autre mort que personne ne regretta : la dictature militaire. Elle s’effondra et la démocratie fut rétablie en Argentine.

Demain : Le plan Marshall pour aider l'Europe

Google news Référence: 
32
10 Mars 2016 - 6:03pm