Un président pour les Etats confédérés

Ça s'est passé un 

8 Février 1861

Après l’élection du président anti-esclavagiste Abraham Lincoln en 1860, sept Etats esclavagistes du Sud des Etats-Unis décidèrent de faire sécession. La Caroline du sud fut la première à quitter l’Union le 20 décembre 1860. Suivirent les semaines suivants : le Mississippi (9 janvier), la Floride (10 janvier), l’Alabama (11 janvier), la Géorgie (19 janvier), la Louisiane (26 janvier), le Texas (1er février). Les nations rebelles sudistes s’unirent au sein des Etats confédérés d’Amérique. Il apparut que la Confédération devait se doter d’une Constitution. Le 8 février 1861, une loi fondamentale provisoire fut ainsi adoptée. Elle reprit mot pour mot le texte de la Constitution des Etats-Unis d’Amérique. Seules différences : la Confédération accordait la souveraineté à chaque Etat membre et l’esclavage restait en vigueur. Le texte indiquait : « Aucun décret ou loi ne pourra être voté (par le Congrès) interdisant ou altérant le droit de propriété d'esclaves nègres ». Le pouvoir législatif était exercé par un Congrès des Etats confédérés comprenant une Chambre des représentants et un Sénat. Un collège électoral élisait un président des Etats confédérés d’Amérique et son vice-président. Une Cour suprême était nommée par le président. Le 9 février 1861, une assemblée constituante réunie à Montgomery (Alabama) élut président provisoire des Etats confédérés Jefferson Davis, un ancien sénateur et secrétaire à la guerre des Etats-Unis de 1853 à 1857.

En moins de deux mois, les rebelles du sud des Etats-Unis avaient réussi à mettre sur pied un Etat avec pour première capitale Montgomery (Alabama), une administration, une Constitution, des institutions avec à sa tête un président et un gouvernement. Une armée fut également créée en février 1861. Elle choisit un uniforme gris qui la distinguait de l’armée fédérale fidèle au bleu. Le 12 avril 1861, le général sudiste Pierre Beauregard déclencha les hostilités en attaquant la garnison fédérale de Fort Summer, près de Charleston. La guerre civile venait d’éclater. Abraham Lincoln riposta en appelant à la mobilisation de forces de l’Union. Quatre nouveaux Etats du sud rejoignirent les sécessionnistes de la Confédération : la Virginie (17 avril 1861), l’Arkansas (6 mai), le Tennessee (7 mai), la Caroline du Nord (20 mai 1861). La guerre dura jusqu’en 1865 et se conclut par la victoire de l’Union.

J.-P.G.

Demain : La Lituanie s’émancipe de l’URSS

Google news Référence: 
955
16 Décembre 2017 - 5:16pm

Un jour, un événement

Les événements des jours précédents