Arnaud Beltrame

  

24 Mars 2018
masculin

Lieutenant-colonel de la gendarmerie, née dans le Morbihan, décédé des suites de ses blessures à l’hôpital de Carcassonne, à l’âge de 45 ans. La veille, il s’était constitué prisonnier à la place des personnes prises en otage par le terroriste djihadiste Radouane Lakdim dans le supermarché Super U de la ville de Trèbes, dans l’Aude. Après avoir dérobé une voiture et tué un des passagers, l’assaillant qui se réclamait de l’Etat islamique avait tiré sur des CRS, avant de semer la terreur dans un centre commercial à Trèbes, où il assassina deux personnes et s’empara d’un otage.

En échange de sa libération, le terroriste exigeait la libération de Salam Abdeslam, un des auteurs des tueries du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis. Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame se constitua prisonnier à la place des otages. Sans doute, tenta-t-il de le raisonner. En vain. Le djihadiste tira à plusieurs reprises sur l’officier de gendarmerie, provoquant l’intervention des gendarmes du GIGN. Gravement touché par plusieurs balles dont une à la gorge, Arnaud Beltrame fut hospitalisé dans un état alarmant. Il n’a pas survécu à ses blessures. L’équipée meurtrière de Radouane Lakdim  - abattu par les forces de l’ordre - a provoqué la mort de quatre personnes.

 Arnaud Beltrame avait occupé divers postes, notamment à la gendarmerie mobile de Satory dans les Yvelines, à la Garde républicaine, à la compagnie de gendarmerie d’Avranches (Manche) qu’il avait dirigée de 2010 à 2014. Il rejoignit alors le ministère de l’Ecologie où il coordonna l’action des pouvoirs publics contre les délits et crimes environnementaux. Nommé lieutenant-colonel en 2016, il retrouva à sa demande le terrain et fut affecté dans le département de l’Aude.

 Le président de la République Emmanuel Macron lui a rendu un vibrant hommage.

Google news Référence: 
050
24 Mars 2018 - 8:06am

Le carnet
des jours précédents

28 Mai 2018

28 Mai 2018

27 Mai 2018

22 Mai 2018

7 Mai 2018