Cesare Maldini

  

3 Avril 2016
masculin

Footballeur et entraineur italien, né le 5 février 1932 à Trieste (Frioul-Vénétie julienne), décédé à Milan (Lombardie), l’âge de 84 ans. Ancien joueur vedette de l’AC Milan auquel il resta fidèle pendant une douzaine de saisons, Cesare Maldini remporta quatre championnats d’Italie et une Coupe d’Europe en 1963, avant de devenir entraineur, notamment de l’équipe nationale de la Péninsule.

 Dans les années 1950 et 1960, Cesare Maldini occupa le poste de défenseur central dans l’équipe du Milan AC. A une époque où les équipes italiennes pratiquaient le « catenaccio » - verrou en français - qui consistait à privilégier la défense pour empêcher l’équipe adverse de s’approcher des buts, il se distingua par son élégance, ses anticipations et sa compréhension du jeu. Il contribua au rayonnement national et international de son club de cœur, le Milan AC avec lequel il remporta quatre championnats d’Italie (1955, 1957, 1959 et 1962) et une Coupe d’’Europe en 1963 au détriment du Benfica de Lisbonne, battu en finale. Appelé en équipe d’Italie à quatorze reprises, il participa à la Coupe du monde de 1962 au Chili où l’Italie décevante fut éliminée dès le premier tour.

 Au terme de sa carrière intervenue en 1967, ses talents de stratège et sa grande connaissance du football permirent à Cesare Maldini une reconversion dans le métier d’entraineur. Il démarra sa carrière en fanfare en remportant en 1973 avec le Milan AC la Coupe d’Italie et la Coupe des vainqueurs de coupes. Après un passage à Foggia et Parme, il rejoignit la fédération et entraina l’équipe espoirs d’Italie qui réalisa un triplé historique en gagnant à trois reprises (1992, 1994, 1996) le championne d’Europe. Appelé à diriger l’équipe A en 1996, il qualifia les « Azzuri » pour la Coupe du monde organisée en 1998 en France. Après la défaite subie face aux « bleus » en quart de finale, au terme d’une palpitante séance de tirs aux buts, il passa la main avant d’entrainer une nouvelle fois l’AC Milan en 2001 puis l’équipe nationale du Paraguay en 2001-2002 qui fut battue par l’Allemagne en huitièmes de finale à la Coupe du monde de 2002 au Japon. L’emblématique entraineur décida alors de raccrocher définitivement les crampons. Mais, il ne quitta pas le milieu du football. Il continua à suivre les exploits de son fils Paolo Maldini qui joua pendant vingt-cinq saisons au poste d’arrière central…au Milan AC avec lequel il gagna notamment cinq Ligues des champions.

Google news Référence: 
873
3 Avril 2016 - 12:26pm

Le carnet
des jours précédents

28 Mai 2018

28 Mai 2018

27 Mai 2018

22 Mai 2018

7 Mai 2018