Charles Palant

  

29 Février 2016
masculin

Militant des droits de l’homme français, né en 1922 à Paris, décédé à l’âge de 93 ans. Déporté à Auschwitz ou périrent sa mère et sa sœur, il cofonda en 1949 le Mouvement contre le Racisme, l’Antisémitisme et pour la Paix (MRAP) dont il fut le secrétaire général puis le président.

Né au sein d’une famille juive polonaise qui avait émigré en France pour échapper aux pogroms, il perdit son père à 9 ans et entra dans la vie active à l’âge de douze ans. Employé dans une entreprise de maroquinerie dans le quartier de Belleville à Paris, Charles Palant s’engagea très tôt dans la lutte contre l’antisémitisme et le facisme à la LICA (Ligue Internationale contre l’Antisémitisme). Quand éclata la seconde guerre mondiale, il se réfugia avec sa famille à Lyon où il fut arrêté sur dénonciation en août 1943. Emprisonné au fort de Montluc puis à Drancy, il fut déporté à Auschwitz. Sa mère et sa sœur y furent assassinées. Charles Palant survécut également aux marches de la mort au début de l’année 1945 quand les tortionnaires nazis décidèrent d’évacuer le camp sur le point d’être libéré par l’armée soviétique. Déporté au camp de Buchenwald, Charles Palant adhéra au parti communiste français. Il participa à l’insurrection déclenchée quelques jours avant l’arrivée des troupes américaines.

 Après 650 jours de souffrance, pesant à peine 38 kilos, Charles Palant retrouva la France. Plus tard, il déclara qu’il n’avait « jamais cédé aux fallacieuses promesses du grand soir », ajoutant « je ne cesserai jamais de croire au matin ». Celui qui affirmait ne « se sentir l’ennemi de personne, pas même des Allemands », consacra désormais sa vie à la défense des droits de l’homme. En 1949, il cofonda le MRAP qui luttait contre toutes les formes de racisme. Il occupa le poste de secrétaire général de 1949 à 1971, date à laquelle il devint un des présidents d’honneur, tout en continuant à représenter le mouvement au sein de la Commission consultative des droits de l’homme (CNCDH). En 1977, il approuva le changement de dénomination du MRAP en Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples.

 Le Mémorial de la Shoah a recueilli son témoignage.

cabu.png

Google news Référence: 
464
29 Février 2016 - 11:41am

Le carnet
des jours précédents

7 Janvier 2018

4 Janvier 2018

6 Décembre 2017

5 Décembre 2017

4 Décembre 2017