Elie Wiesel

  

2 Juillet 2016
masculin

Ecrivain américain d’origine hongroise, né le 30 septembre 1930 à Sighet (Roumanie), décédé à l’âge de 87 ans. Né au sein d’une famille juive hongroise installée en Transylvanie, il fut déporté en 1944 avec sa famille au centre de mise à mort d’Auschwitz-Birkenau puis à Buchenwald. Ses parents et une de ses sœurs y seront assassinés. Elie Wiesel survivra à la déportation. Libéré par les soldats américains, il vécut pendant une dizaine d’années en France où il étudia la philosophie à la Sorbonne. Correspondant du quotidien israélien Yediot Aharonot, il parcourut le monde et rencontra de nombreuses personnalités politiques et du monde des arts.

 Rescapé de la Shoah, il témoigna en 1958 de son expérience dans les camps de la mort dans un récit poignant intitulé La nuit. Les décennies suivantes, Elie Wiesel publia une œuvre considérable composée d’une vingtaine de romans (L’Aube en 1960, Le jour en 1961, Le mendiant de Jérusalem en 1968, Le Testament d’un poète juif assassiné en 1980, Le cas Sondenberg en 2008) de pièces de théâtre (Zalmen ou la folie de Dieu en 1968), d’essais sur l’actualité, le judaïsme (Célébration hassidique en 1972, Célébration talmudiques en 1991).

 Ecrivain de la mémoire, Elie Wiesel fonda le Conseil de l’holocauste américain. Son action en faveur de la lutte contre le racisme, l’intolérance et l’injustice lui a valu de recevoir en 1986 le Prix Nobel de la paix.

Google news Référence: 
235
2 Juillet 2016 - 8:56pm

Le carnet
des jours précédents

28 Mai 2018

28 Mai 2018

27 Mai 2018

22 Mai 2018

7 Mai 2018