Evelyne Pisier

  

11 Février 2017
feminin

Enseignante, politologue et écrivaine française, née le 18 octobre 1941 à Hanoï (Indochine française), décédée le 9 février, à l’âge de 75 ans. Figure du féminisme et de la gauche, elle fut en 1972 une des premières femmes agrégée de droit public et de science politique. Spécialiste de l’histoire des idées politiques, elle est l’auteure d’une quinzaine d’essais dont plusieurs écrits en collaboration avec François Châtelet ou Olivier Duhamel, son second époux.

Evelyne Pisier était la fille de Georges Pisier un haut-fonctionnaire colonial en poste à Hanoï. Pendant la seconde guerre mondiale, l’administrateur rallia le maréchal Pétain dont il partageait les idées maurassiennes. En mars 1945, les Japonais s’emparèrent de l’Indochine française. Ils internèrent Georges Pisier dans un camp de concentration et son épouse et ses deux filles, Evelyne et la future actrice Marie-France Pisier âgée de un an, dans un une prison réservée aux femmes. Après la capitulation du Japon en août 1945, la famille rejoignit la métropole puis s'installa en 1950 en Nouvelle-Calédonie où Georges Pisier fut affecté pour son dernier poste administratif. En 1956, les parents d’Evelyne divorcèrent. Sa mère s’installa à Nice avec ses deux filles. 

 Entrée en rébellion contre les idées de son père, la jeune Evelyne milita au début des années 1960 dans une organisation d’extrême-gauche. Elle participa à tous les combats contre le colonialisme et l’impérialisme. En 1964, dans le droit fil de son engagement elle s’installa à Cuba pour soutenir la révolution castriste. Elle rencontre Fidel Castro. Une histoire d’amour de quatre l’unit au révolutionnaire cubain. Elle s’acheva quand elle constata que la révolution persécutait les homosexuels et renonçait à s’attaquer au patriarcat qui opprimait les femmes. Le refus de Castro de condamner l’invasion de la Tchécoslovaquie par l’Urss provoqua la rupture avec le Lider maximo et son retour en France.

 Elle épousa le futur médecin sans frontière Bernard Kouchner. Trois enfants naquirent de cette union. Evelyne Pisier reprit ses études et devint l’une des premières femmes agrégée de droit public et de science politique en 1972. Elle enseigna à Sciences Po, l’Institut d’Etudes politiques de Paris (IEP) - où elle rencontra son second époux le politologue Olivier Duhamel - et à l’université de Panthéon-Sorbonne.

 Elle publia plusieurs essais avec François Chatelet (Les conceptions politiques du XXeme siècle en 1981, Histoire des idées politiques en 1982 avec Olivier Duhamel). En 1983, Evelyne Pisier avait dirigé l’ouvrage collectif Les Interprétations du stalinisme. En 2011, elle rédigea avec Françoise Collin et Hélène Varika Les Femmes de Platon à Derrida.

Proche du parti socialiste, elle accepta en 1989 la proposition de Jack Lang de devenir la directrice du livre et de la lecture au ministère de la culture où elle fut un des piliers de la réalisation de la nouvelle bibliothèque de France. Elle occupa la fonction pendant quatre ans et fut remplacée en 1993 par le nouveau ministre Jacques Toubon, après le retour de la droite aux affaires. Elle écrivit plusieurs scénarios de films dont celui de Victoire, où la douleur des femmes, réalisé par Nadine Trintignant en 2000. Après leur mariage, Olivier Duhamel et Evelyne Pisier adoptèrent deux enfants chiliens. En 2011, elle eut la douleur de perdre sa sœur l’actrice Marie-France qui partageait ses idées. 

Google news Référence: 
699
11 Février 2017 - 7:42pm

Le carnet
des jours précédents

22 Mai 2018

7 Mai 2018

6 Avril 2018

2 Avril 2018

30 Mars 2018