Françoise Mallet-Joris

  

13 Août 2016
feminin

Romancière et femme de lettres française d’origine belge, née le 6 juillet 1930 à Anvers (Belgique), décédée à l’âge de 86 ans. Fille d’un ministre belge Albert Lilar et de la dramaturge Suzanne Lilar, Françoise Mallet-Joris publia une trentaine de romans. Elle devint célèbre – sous un nom d’emprunt – à l’âge de 19 ans avec Le Rempart des Béguines.

Le livre contait une histoire d’amour lesbienne entre une jeune fille et la maitresse de son père. Dans la France coincée de l’époque, la jeune écrivaine fut contrainte de publier le roman sous le pseudonyme de Mallet. Finalement, elle décida de conserver le sobriquet et de d’y accoler le nom de Joris. La romancière Françoise Mallet-Joris était née. En 1956, elle séduisit la critique et les lecteurs aves Les Mensonges, récompensé du Prix des libraires. Deux ans plus tard, le jury du Femina lui attribua son prix pour L’empire céleste. En 1969, elle rejoignit le comité avant d’en démissionner en 1971 après son élection à l’Académie Goncourt où elle devint une figure respectée et incontournable. Elle y siégea jusqu’en 2011, date à laquelle elle démissionna pour raison de santé. Auteure en 1965 d’un remarqué Marie Mancini, le premier amour de Louis XIV, elle fut l’une des parolières de la chanteuse Marie-Paule Belle pour laquelle elle coécrivit avec Michel Grisolia le tube La Parisienne.

 Toujours proche de son pays natal, elle fut élue à l’Académie royale de langue et de littérature française de Belgique où elle eut l’honneur d’occuper le fauteuil de sa mère, décédée un an plus tôt. Françoise Mallet-Joris avait été mariée à trois reprises et avait donné naissance à quatre enfants.

Google news Référence: 
423
13 Août 2016 - 2:07pm

Le carnet
des jours précédents

21 Juin 2018

28 Mai 2018

28 Mai 2018

27 Mai 2018

22 Mai 2018