Johnny Hallyday

  

6 Décembre 2017
masculin

Chanteur, compositeur et acteur français, né le 15 juin 1943 à Paris, décédé à Marnes-la Coquette (Hauts-de-Seine), à l’âge de 74 ans. « Idole des jeunes » pendant la période yéyé, il popularisa le rock ‘n’ roll en France dans les années 1960 et devint une véritable icône nationale à la fin de sa vie. Véritable caméléon musical, doté d’une voix puissante, il s'adapta à toutes les modes éphémères, au cours d’une carrière longue de presque 60 ans et jalonnée par l'enregistrement de 70 albums studio et live. Toujours présent en tête du hit-parade, il multiplia les tubes, vendit plus de 110 millions d’albums et transforma les tournées en grand-messes populaires.

 Né Jean-Philippe Smet à Paris, était le fils d’un père chanteur et acteur belge et d’une mère ancienne mannequin employée dans une crèmerie. Après l’abandon du domicile conjugal par son père, le jeune enfant fut élevé par des tantes et des cousines plus âgées Desta et Menen. La première épousa un danseur acrobatique américain dont le nom de scène était Lee Hallyday. Les deux cousines et Lee créèrent un trio qui se produisait sur les scènes européennes sous le nom des « Hallyday », en exploitant la vogue de la musique country venue des Etats-Unis dans les fourgons des soldats américains qui avaient libéré l’Europe des nazis. Jean-Philippe les accompagnait. Lee joua le rôle de père de substitution pour le jeune enfant. Il le rebaptisa Johnny. Tout naturellement, l’adolescent l’adopta quand il monta seul sur scène en 1956 pour interpréter en costume de cow-boy la Ballade de Davy Crockett. Le personnage de Johnny Halliday était né. Soutenu par ses proches qui avaient été impressionnés par sa voix puissante et par sa forte présence sur scène, il fréquenta à Paris la discothèque Golf Drouot qui devint bientôt le « temple du rock » en France. Il y croisa de jeunes chanteurs ambitieux comme lui dont ses amis - et un peu rivaux - de toujours Eddy Mitchell et Jacques Dutronc avec lesquels il effectuera une mémorable tournée des « Vieilles canailles » pendant l’été 2017.

Au début de sa carrière, Johnny Halliday interpréta surtout des adaptations de chansons venues des Etats-Unis. Boudé par les producteurs français conservateurs qui ne croyaient pas à l’avenir du rock dans la patrie de Maurice Chevalier et de Georges Guétary, Johnny Halliday reçut un meilleur accueil auprès des soldats américains cantonnés en France. Mais finalement, la maison de disques Vogue évalua à sa juste valeur le potentiel du jeune chanteur. Elle lui fit signer en 1960 son premier contrat. Johnny Halliday enregistra son premier 45 Tours avec la chanson T’aimer follement. Le disque laissa indifférent les chaines de radio qui évitèrent de le diffuser. Seule Europe 1 lui trouva quelques qualités. En outre sur la pochette du disque, le nom du chanteur avait été orthographié avec deux « y ». Le chanteur décida de l’adopter malgré tout. Une bonne fée se pencha sur le berceau du jeune chanteur. Line Renaud l’invita à participer à l’émission de variété L’Ecole des vedettes. Il s’y distingua en chantant Laisse les filles et en se roulant par terre. Les ventes explosèrent les semaines suivantes. L’album Souvenir, souvenirs confirma ce premier succès public. Après un an de scène, et l’enregistrement d’une quarantaine de chanson le jeune chanteur à peine âge de 18 ans avait vendu près de deux millions de disques, un résultat à faire pâlir les vieilles générations.

 La carrière de Johnny Hallyday était lancée. Nul n’imaginait alors qu’il serait encore en haut de l’affiche soixante ans plus tard. Le chanteur transcenda toutes les époques : « idole des jeunes » et blousons noirs entre 1960 et 1964, variété et rhythm and blues entre 1965 et 1968, rock contestataire en 1969-1971, ballades country en 1972-1975, variété entre 1976-1981. Après quelques errances, il revint en 1982 à ses premières amours et multiplia les albums mêlant plusieurs influences musicales : le rock, le blues, la pop, le folk, la country. Homme de tous les records digne, il enregistra plus de mille titres, 79 albums studio et en live. Il multiplia les « tubes » : Souvenirs, souvenirsLe pénitencierRetiens la nuitL’idole des jeunesDa dou ron ronPour moi la vie va commencerNoir c’est noirLa Musique que j’aimeJe t’aime, je t’aime, je t’aimeJ’ai oublié de vivreMa gueuleQuelque chose de TennesseeMarie. Il participa à 183 tournées qui réunirent près de trente millions de spectateurs. Il vendit 110 millions d’albums en soixante ans de carrière. Reconnu par la profession qui lui attribua 10 Victoires de la musique, Johnny Hallyday conquit surtout le cœur des Français dont il devint le chanteur préféré. Sa popularité resta au zénith. Il intéressa également les cinéastes. Il joua son propre rôle dans L’aventure, c’est l’aventure (1972) de Claude Lelouch. Jean-Luc Godard l’enrôla dans Détective en 1985. Costa-Gavras le fit jouer dans Conseil de famille en 1986. En 2000, il incarna un chanteur looser dans Love me de Laetitia Masson. Récompensé du prix Jean-Gabin en 2003 pour son rôle dans L’Homme du train de Patrice Leconte, il donna en 2006 la réplique à Fabrice Lucchini dans Jean-Philippe de Laurent Tuel. En 2014, il retrouva Claude Leclouch pour Salaud, on t’aime qui résonnait comme une déclaration d’amour pour celui qui enchantait le public. Le chanteur avait également défrayé la chronique des pages roses des journaux. En 1965 il épousa la chanteuse yéyé Sylvie Vartan qui lui donna un fils David. Le couple divorça en 1980. En 1983, il vécut avec l’actrice Nathalie Bayle qui lui donna une fille Laura, également actrice. Depuis 1996, Johnny vivait avec Laetitia Boudou. Le couple avait adopté deux petites vietnamiennes.

 La petite histoire retiendra que Johnny Hallyday s'est éteint le lendemain de la disparition d'un autre personnage aimé des Français, l'écrivain et académicien Jean d'Ormesson. Ces deux personnalités dissemblables incarnaient chacun à sa manière notre pays. Une coincidence qui rappelle les décès de la chanteuse Edith Piaf et du poète Jean Cocteau décédés également  à un jour d'intervale les 10 et 11 octobre 1963.

Google news Référence: 
855
6 Décembre 2017 - 8:31am

Le carnet
des jours précédents

6 Décembre 2017

5 Décembre 2017

4 Décembre 2017

20 Novembre 2017

18 Novembre 2017