Maurice White

  

5 Février 2016
masculin

Musicien américain, né le 19 décembre 1941 à Memphis (Tennessee), décédé à Los Angeles (Californie), à l’âge de 74 ans. Au début de sa carrière dans les années 1960 Maurice White accompagna comme batteur des chanteurs afro-américains célèbres (Etta James, Sonny Stitt). Après avoir joué dans une formation de jazz les Pharaohs, il rejoignit le Ramsey Lewis trio en 1966. Doté d’une voix de ténor, il décida de voler de ses propres ailes en 1969 et fonda à Memphis avec deux amis le groupe Earth, Wind & Fire. La musique éclectique interprété par l’ensemble – un mélange de jazz, de rythme and blues, de funk et de gospel - séduisit d’abord les afro-américains puis le public blanc.

Sous la direction de Maurice White qui cumulait les fonctions de producteur, de manager et d’auteur-compositeur-interprète, Earth, Wind and Blues fit souffler sur les Etats-Unis un vent de renouveau et de fraicheur. En 1979, Earth fut la première formation noire à jouer à guichets fermés au Madison Square Garden de New York. Quelques morceaux devinrent des standards repris dans toutes les boîtes de nuit et diffusés par les stations de radio. Citons parmi les plus connus : Shining Star, After The Love as Gone, et le célèbre Boogie Wonderland.

 Nominé 21 fois aux Grammys, Maurice White fut couronné à sept reprises. Son groupe vendit 100 millions de disques dans le monde. Mais la belle histoire prit fin en 1994 quand le fondateur du groupe dut interrompre les tournées. Atteint de la maladie de Parkinson, il ne pouvait plus se produire sur scène. Il participa néanmoins à l’enregistrement en studio de plusieurs albums ou sa voix faisait merveille. En 2009, il eut l’honneur d’être invité par le nouveau président élu Barak Obama. Une belle revanche pour celui qui au début de sa carrière avait connu les discriminations raciales et la ségrégation.

Google news Référence: 
527
5 Février 2016 - 8:35am

Le carnet
des jours précédents

28 Mai 2018

28 Mai 2018

27 Mai 2018

22 Mai 2018

7 Mai 2018