Michael Cimino

  

3 Juillet 2016
masculin

Cinéaste américain, né le 3 février 1939 à New York, décédé à Los Angeles (Californie), à l’âge de 77 ans. Metteur en scène peu prolifique, Michael Cimino réalisa en quarante ans de carrière à peine sept films dont deux chefs-d’œuvre : Voyage au bout de l’enfer (1978) sur les bouleversements provoqués par la guerre du Vietnam et La porte du Paradis (1980) qui évoquait les mythes fondateurs entourant la formation des Etats-Unis sur fond de massacre des amérindiens. Le premier film lui valut de recevoir à Hollywood cinq Oscar (meilleur film, meilleur réalisateur notamment), le second – boudée par le public et massacré par les critiques – faillit provoquer la ruine d’United Artists.

 Aujourd’hui, le film est considéré par les critiques comme une réussite totale. L’échec commercial éloigna le cinéaste des plateaux pendant cinq longues années. Les producteurs le jugeaient sulfureux et incontrôlable. En 1985, Michael Cimino accepta d’adapter un roman de Robert Daley et tourna L’année du Dragon avec Mickey Rourke. Malgré la maestria du cinéaste, le film qui avait pour cadre le Chinatown de New York fut mal accueilli aux Etats-Unis où on le jugea raciste à l’égard de la communauté asiatique. En Europe, il remplit en revanche les salles et reçut en France le César du meilleur film étranger.

 Les années suivantes, Le Sicilien (1987) un film sur la vie du hors-la-loi Salvatore Guiliano, La Maison des otages (1990) et Sunchaser (1996) présenté au festival de Cannes, n’ajoutèrent rien à la gloire du cinéaste. A 57 ans, la carrière du cinéaste était terminée. Aucune maison de production n’accepta de financer ses films. Il passa une dernière fois derrière la caméra en 2007 pour participer au film collectif Chacun son cinéma, une œuvre de commande réalisée à l’occasion du soixantième anniversaire du festival de Cannes. Comme ses trente-quatre confrères, on lui accorda un court métrage de trois minutes.

Pour les historiens du septième art, Michael Cimino restera l’auteur inspiré de Voyage au bout de l’enfer, le plus grand film sur la guerre du Vietnam, servi par des acteurs au sommet de leur art dont Robert de Niro, Christopher Walken, Meryl Streep et John Savage. La scène hallucinée du concours à la roulette russe a profondément marqué tous ceux qui l’ont vue. A voir et à revoir absolument.

Google news Référence: 
410
3 Juillet 2016 - 2:20pm

Le carnet
des jours précédents

28 Mai 2018

28 Mai 2018

27 Mai 2018

22 Mai 2018

7 Mai 2018