Michel Jaouen

  

8 Mars 2016
masculin

Prêtre jésuite français, né le 6 octobre 1920 à Ouessant (Finistère), décédé à Paris, à l’âge de 95 ans. Fils d’un médecin, il entra au séminaire à l’âge de 19 ans. La guerre interrompit ses études. Il échoua à rallier Londres mais entra dans la résistance à l’occupant sous le nom de guerre de Jean Lecoeur. A la Libération, il reprit ses études religieuses au séminaire des jésuites et fut ordonné prêtre en 1951 à l’âge de 31 ans. Le père Jaouen devint aumônier à la prison de Fresnes. Il fonda l’association Amis de Jeudi-Dimanche (AJD) qui se fixait pour objectif d’aider les jeunes délinquants à se réinsérer dans la société à leur sortie de prison.

 Au terme de leur peine, en attendant de trouver du travail et un logement, les jeunes pouvaient s’installer au foyer des Epinettes, créé spécialement à leur intention à Paris par le père Jaouen. En 1968, le breton amoureux de la mer et le père Alain Maucorps (décédé en 1990) eurent l’idée d’acheter une goélette à trois-mâts baptisé Le Bel-Espoir sur laquelle ils firent naviguer des anciens délinquants puis des toxicomanes. La mer contre la galère, tel était l’ambition de ses promoteurs qui ambitionnaient de redonner goût à la vie à des adolescents désespérés et paumés. Les années suivantes, la flottille s’accrut de nouveaux navires dont le Rara-Avis. Basée au bord du fleuve l’Aber-Wrac’h, dans le pays de Léon, au nord-ouest du Finistère, l’association de réinsertion a accueilli depuis sa création 15 000 jeunes, en marge de la société.

 A la retraite depuis de longues années, le père Jaouen avait reçu en 2007 le prix de l’Institut de la mer. Celui qui affirmait « sur un bateau, on ne peut pas tricher » est mort le 7 mars de vieillesse, au terme d’une vie bien remplie au service des autres.

Google news Référence: 
494
8 Mars 2016 - 10:28am

Le carnet
des jours précédents

21 Juin 2018

28 Mai 2018

28 Mai 2018

27 Mai 2018

22 Mai 2018