Nicole Courcel

  

26 Juin 2016
masculin

Comédienne française, née le 21 octobre 1931 à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), décédée à l’âge de 84 ans. Pour l’Etat-civil, elle se nommait Nicole Andrieux. La jeune actrice choisit le pseudonyme de Courcel en empruntant ce nom au personnage qu’elle incarnait pour le cinéma dans Rendez-vous de Juillet de Jacques Becker, un rôle qui la fit connaitre du grand public en 1949. Actrice populaire, elle apparut dans de nombreux films à succès, produits dans les années de l’après-guerre. Elle tourna avec les plus grands metteurs en scène de l’époque : Marcel Carné (La Marie du port en 1949), Jean-Paul Le Chanois (Papa, maman, ma femme et moi en 1954 et 1956), Sacha Guitry (Si Versailles m’était conté en 1956), Jean Cocteau (Le Testament d’Orphée en 1960), André Cayatte (Le passage du Rhin en 1961), Agnès Varda (Les créatures en 1966).

Après un passage à vide à la fin des années 1960, sa carrière rebondit. Elle fit une apparition courte mais remarquée dans la superproduction La nuit des généraux (1966) d’Anatole Litvak. Claude Lelouch en 1972 (L’aventure, c’est l’aventure) et Claude Pinoteau en 1974 (La gifle) lui offrirent des seconds rôles intéressants. Mais à la fin de la décennie, le septième art oublia de faire appel à Nicole Courcel. La comédienne répondit aux sollicitations de la télévision. Elle figura au générique de nombreux téléfilms en qualité de star invitée (Les Cinq dernières minutes), ou dans des séries (Les Boussardel en 1972, La vallée des peupliers en 1986, Les Thibault en 2003). Nicole Courcel monta également sur les planches. Elle interpréta au théâtre des personnages dramatiques notamment dans Les sorcières de Salem d’Arthur Miller ou dans Une journée particulière d’Ettore Scola. Elle était la mère de la journaliste gastronomique Julie Andieu.

Google news Référence: 
211
26 Juin 2016 - 4:38pm

Le carnet
des jours précédents

7 Janvier 2018

4 Janvier 2018

6 Décembre 2017

5 Décembre 2017

4 Décembre 2017