Raymond Kopa

  

3 Mars 2017
masculin

Footballeur français, né le 13 octobre 1931 à Nœux-les-Mines (Pas-de-Calais), décédé à Angers (Maine-et-Loire), à l’âge de 85 ans. Attaquant de légende du football français et européen, il fut un des joueurs les plus capés de sa génération, remportant trois championnats d’Europe avec le Real de Madrid et six championnats nationaux. En 1958, il fut le premier français lauréat du Ballon d’or.

Petit-fils d'émigrés polonais venus travailler dans le bassin minier du nord de la France après la Grande guerre, Raymond Kopaszewski débuta sa carrière de footballeur dans le club de sa ville natale de Nœux-les-Mines. Repéré à l’adolescence par le SCO Angers, il débuta en 1949 à l’âge de 18 ans dans le championnat de France de deuxième division. Il se distingua rapidement balle au pied en marquant de nombreux buts. Il jouait milieu offensif ou avant-centre. Petit – il mesurait 1,68 m – vif, il devint la terreur des gardiens. Repéré par le mythique entraineur rémois Albert Batteux qui le fit signer au Stade de Reims, Raymond Kopa devint au fil des ans une des figures emblématiques du football français. Avec son club auquel il resta fidèle pendant 13 saisons réparties en deux périodes, il remporta quatre titres de champion de France de première division et un titre de seconde division. En 1956, le Real de Madrid impressionné par la prestation du Français lors d’un match opposant la France à l’Espagne lui proposa un pont d’or pour venir jouer dans la capitale espagnole. Il accepta l’offre et en quelques mois il conquit les journalistes spécialisés et les supporters. Avec son club, il remporta deux championnats nationaux et surtout la Coupe d’Europe des clubs champions à trois reprises : 1956, 1957 et 1958.

 L’année 1958, fut celle de son apogée. Vainqueur en club, il réussit une brillante Coupe du monde de football avec l’équipe de France qui prit la troisième place et ses pairs lui décernèrent le Ballon d’or. Après trois ans passés en Espagne, il retourna au stade de Reims avec lequel il remporta encore deux titres. En 1963, il fit également la « une » des rubriques sociales des journaux en dénonçant l’exploitation dont étaient victimes les joueurs de football. Il affirma qu’ils étaient « des esclaves », n’ayant pas leur mot à dire lors de la signature des contrats dont les clauses étaient élaborées seulement par les clubs. La dénonciation de ces pratiques douteuses lui valut d’être suspendu pendant six mois par la Ligue nationale de football. Sa popularité auprès de ses pairs mais surtout du public s’accrut.

 Raymond Kopa fut également l’un des premiers joueurs à faire fructifier sa notoriété en s’alliant avec un équipementier qui vendait des chaussures, des vêtements et des maillots à son nom.

 Il prit sa retraite de joueur en 1967, à l’âge de 36 ans. En 18 saisons et 668 matches toutes compétitions confondues, Raymond Kopa a marqué 159 buts dont 18 en équipe nationale pour 45 sélections. Il fut également l’auteur d’un nombre impressionnant de passes décisives. Il se reconvertit en créant une ligne de vêtements à son nom. Premier supporter de l’équipe de France, il commenta pour diverses radios les Coupes du monde de 1978, 1982, 1986. Marié à une joueuse de Basket Christiane Bourigault, il a été le père de 3 enfants. Les dernières années, il partageait son temps entre Angers où sa carrière avait pris son essor et la Corse où il possédait une résidence.

Google news Référence: 
426
3 Mars 2017 - 11:02am

Le carnet
des jours précédents

22 Mai 2018

7 Mai 2018

6 Avril 2018

2 Avril 2018

30 Mars 2018