René Angélil

  

15 Janvier 2016
masculin

Imprésario canadien, né le 16 janvier 1942 à Montréal (Québec, Canada), décédé à Las Vegas (Nevada, Etats-Unis), à l’âge de 73 ans. Né au sein d’une famille d’origine catholique syrienne et libanaise émigrée au Canada avant la seconde guerre mondiale, René Angélil cofonda dans les années 1960 le groupe de chanteur yéyé Les baronets. Après la dissolution du groupe en 1971 faute de succès, il se consacra au métier d’imprésario. Il géra la carrière de Ginette Reno, une chanteuse locale. En 1980, des collaborateurs lui firent écouter une mélodie interprétée par une jeune inconnue de 12 ans.

 Tombé sous le charme de la voix de l’adolescente, il décida de gérer ses affaires. La carrière de Céline Dion était lancée. Convaincu du talent de sa nouvelle protégée, il hypothéqua sa maison pour financer l’enregistrement du premier album La Voix du Bon Dieu dont 50 000 exemplaires furent diffusés. Céline Dion réalisa ses premières émissions de télévision au Québec et en France. De nouveaux succès suivirent : Tellement j’ai d’amour en 1982, Mélanie en 1984, Incognito et 1987 qui se vendirent à 500 000 exemplaires. En 1988, elle remporta pour le compte de la Suisse le Grand prix de l’Eurovision avec Ne partez pas sans moi. Le monde francophone avait adopté la jeune chanteuse québécoise. Mais en homme d’affaire avisé, René Angélil, estimait que Céline devait conquérir le public anglophone si elle souhaitait devenir une star mondiale. Il l’incita à apprendre l’anglais. Son analyse se révéla fondée. En 1990, le premier album en langue anglaise Unison enregistré par Céline Dion fut diffusé à 3 millions d’exemplaires. Les albums suivants réalisèrent dans le monde des scores impressionnants : 32 millions pour Falling into you (1996), 31 millions pour Let’s talk about love, 10 millions pour D’eux (1995). En 1997, sa carrière culmina quand elle interpréta My heart will go on, la bande originale du film Titanic. En trente ans de carrière, chantant alternativement en français et anglais, elle a vendu – série en cours - 220 millions d’albums et de singles.

 Uni à la scène à Céline Dion, René Angélil l’épousa en troisièmes noces en 1994. Le couple emménagea à Las Vegas. René Angélil obtint pour son épouse des conditions exceptionnelles dans le milieu : les grands palaces de la capitale des jeux acceptèrent de verser 460 000 dollars par concert.

 Inséparable, le couple devint la cible des humoristes qui se moquaient gentiment de Céline et de René. La chanteuse donna trois garçons dont des jumeaux à son époux. Ce dernier souffrait depuis 1999 d’un cancer à la gorge. Après une rémission, la maladie se réveilla et eut raison de la résistance du mentor de Céline Dion.

Google news Référence: 
076
15 Janvier 2016 - 7:44am

Le carnet
des jours précédents

7 Janvier 2018

4 Janvier 2018

6 Décembre 2017

5 Décembre 2017

4 Décembre 2017