Roland Peugeot

  

7 Janvier 2016
masculin

Industriel français, né en 1926, décédé à l’âge de 89 ans. A la mort de son père Jean-Pierre III en 1966, il prit les rênes de l’entreprise automobile Peugeot, mais laissa la direction opérationnelle à un PDG, François Gauthier. Pour la première fois dans son histoire, la société n’était pas dirigée par un membre de la famille. En 1972 et jusqu’en 1998, Roland Peugeot présida le conseil de surveillance du groupe industriel. En 1976, à la demande de l’Etat, il valida l’achat de 90% du capital du concurrent Citroën, menacé par la faillite. Le nouveau groupe fut baptisé PSA Peugeot Citroën. En 1978, il racheta les filiales européennes de Chrysler dont Simca.

Ces acquisitions fragilisèrent les comptes de PSA. En proie à de graves difficultés financières, Roland Peugeot fit appel à l’énarque Jacques Calvet pour redresser les marques de la société. Ce dernier fut nommé président du directoire. Après avoir sauver le groupe du dépôt de bilan, il fut remercié en 1997. En 1998, Roland Peugeot abandonna son poste de président du conseil de surveillance au profit de son cousin Pierre II. En 2001, on le nomma au poste honorifique de censeur du conseil de surveillance, une fonction qu’il occupa jusqu’en 2014. 

Google news Référence: 
725
7 Janvier 2016 - 5:03pm

Le carnet
des jours précédents

7 Janvier 2018

4 Janvier 2018

6 Décembre 2017

5 Décembre 2017

4 Décembre 2017