Ronit Elkabetz

  

19 Avril 2016
masculin

Actrice et cinéaste israélienne, née le 27 novembre 1964 à Beer-Shev’a (Israël), décédée à l’âge de 51 ans. Née au sein d’une famille juive marocaine émigrée dans le’ sud d’Israël, Ronit Elkabetz partagea sa vie entre son pays natal et la France. Sans jamais avoir étudié la comédie, elle devint une actrice célèbre en Israël, apparaissant à l’affiche d’une trentaine de films tournés par les plus grands metteurs en scène israéliens dont Amos Gitaï qui la dirigea notamment dans Milim (1996) et Alila (2003). La cinéaste Keren Yedaya la fit tourner dans Mon trésor, récompensé d’une Caméra d’or au Festival de Cannes en 2004. et dans Jaffa (2009).

 En 2007, elle connut la consécration mondiale pour son interprétation d’une restauratrice dans La Visite de la fanfare d’Eran Korlirin qui racontait les mésaventures de la fanfare de la police égyptienne perdue dans une ville du Néguev. Le film remporta le prix Un certain regard à Cannes et Ronit Elkabetz reçut le prix de la meilleure actrice au festival de Jérusalem. Impressionné par ses talents de comédienne, le français André Téchiné lui donna un second rôle dans son film La fille du RER (2009). En 2010, elle apparut dans Cendres et sang (2010) de Fanny Ardant, Tête de turc de Pascal Elbé et Mains Livres de Brigitte Sy.

 Ronit Elkabetz passa derrière la caméra en 2004. Elle coréalisa avec son frère Schlomi Elkabetz Prendre femme, interprété par les acteurs français Simon Abkarian et Gilbert Melki. Le public de la Mostra de Venise lui décerna son prix. En 2008, sa deuxième oeuvre Les Sept jours fut couronné au festival du film de Jérusalem. Mis en scène et joué par Ronit Elkabetz, le film Gett, le procès de Viviane Amsalem contait la lutte d’une femme israélienne qui souhaitait divorcer de son mari, joué par Simon Abkarian. Plusieurs fois nominé et récompensé, le film fut encensé par les critiques et apprécié du public, notamment français. Ce fut l’une des dernières apparitions de Ronit Elkabetz au générique d’un film en qualité de réalisatrice. Ses nombreux fans apprécièrent une dernière fois son jeu d’actrice dans la série télévisée d’anticipation Trepalium, d’Antarès Bassis et de Sophie Hiet, diffusée en février dernier sur Arte. Atteinte d’un cancer, l’actrice et réalisatrice était mariée et mère de deux enfants.

Google news Référence: 
683
19 Avril 2016 - 10:34am

Le carnet
des jours précédents

28 Mai 2018

28 Mai 2018

27 Mai 2018

22 Mai 2018

7 Mai 2018