Stephen Hawking

  

14 Mars 2018
masculin

Astrophysicien britannique, né le 8 janvier 1942 à Oxford (Angleterre), décédé à Cambridge (Angleterre), à l’âge de 76 ans. Savant le plus connu dans le monde à l’égal d’un Einstein, spécialiste des « trous noirs » galactiques dont il approfondit la connaissance, il familiarisa le grand public avec la genèse de la création de l’univers dans son livre de vulgarisation Une brève histoire du temps, vendu à des millions d’exemplaires. Paralysé par de la maladie de Charcot, cloué sur une chaise roulante, il s’exprimait via un ordinateur vocal.

Fils du biologiste Frank Hawking et de la féministe Isolde Hawking, Stephen Hawking suivit de brillantes études scientifiques à l’université d’Oxford puis à celle de Cambridge où il occupa la chaire de mathématiques. Bien qu’atteint d’une sclérose latérale amyotrophique connue sous le nom de maladie de Charcot, Stephen Hawking entama des recherches sur les origines de la création de l’univers. Il devint le plus grand spécialiste des « trous noirs stellaires », ces objets célestes compacts dont le champ magnétique ne permet à aucune matière de s’en échapper. Il fut le premier astrophysicien à démontrer  qu’ils laissaient échapper des radiations, baptisées « rayonnement d’Hawking ».

 A l’aube des années 1980, à la suite de ses illustres prédécesseurs comme Albert Einstein, l’astrophysicien tenta d’élaborer une théorie globale et totalisante capable d’expliquer la création de l’univers, son fonctionnement et son destin. Fasciné par l’espace-temps, il évoqua notamment la possibilité de voyager dans le temps et imagina que les « trous noirs » étaient peut-être des portes d’entrée vers d’autres univers. Homme de science respecté par ses pairs, couvert de récompenses scientifiques (médaille Albert-Einstein, médaille d’or de la Royal Astronomical Society, prix Wolf de physique, médaille Copley), il se fit connaitre du grand public en publiant un ouvrage de vulgarisation Une brève histoire du temps, un best-seller en 1988.

 Paralysé et comme cloué sur sa chaise roulante, Stephen Hawking avait épousé en 1965 l’éducatrice Jane Wilde qui lui donna trois enfants. Le couple divorça en 1991. Le physicien épousa son infirmière dont il divorça après avoir subi des maltraitances.

Google news Référence: 
586
14 Mars 2018 - 8:18am

Le carnet
des jours précédents

22 Mai 2018

7 Mai 2018

6 Avril 2018

2 Avril 2018

30 Mars 2018