Tancrède Melet

  

7 Janvier 2016
masculin

Funambule de l’extrême français, né à Laxou (Meurthe-et-Moselle) il y a 32 ans, Tancrède Melet, s’est tué à Aurel (Drôme) en chutant de 20 mètres d’une montgolfière alors qu’il préparait un nouveau spectacle d’acrobaties. Après des études d’ingénieur, il démissionna de son poste pour vivre sa passion de la montagne et du vide, née pendant son adolescence avec la découverte des gorges du Verdon, haut-lieu de l'escalade. Athlète complet, il cofonda la compagnie des « Flying Frenchies ». Le « Français volant » réalisa des exploits restés dans toutes les mémoires. Adepte du funambulisme en haute altitude, il défia le vide sur un filin tendu entre deux  parois situées à 4000 mètres d’altitude dans le Mont-Blanc.

 Après avoir affirmé qu’il « est plus rapide de sauter d’une falaise que de descendre à pied », Tancrède Melet le prouva en s’élançant du haut de l’Aiguille de la République à 3300 mètres d’altitude et en rejoignant Chamonix en wingsuit (combinaison de saut en forme d’aile), après un vol de 10 minutes. Célèbre dans les milieux de la montagne et adulé par ses fans, il scénarisa la pluparts de ses exploits dans des vidéos. Le jeune homme vécut en organisant des spectacles acrobatiques. Celui qu’il préparait à Aurel lui a été fatal. Il est mort à 32 ans à peine, en accord avec sa devise « tout essayer, au moins une fois ».

Google news Référence: 
374
7 Janvier 2016 - 9:46am

Le carnet
des jours précédents

28 Mai 2018

28 Mai 2018

27 Mai 2018

22 Mai 2018

7 Mai 2018