Anna Marly

Il est décédé le 

Elle est décédée le

15 Février 2006

Chanteuse et compositrice française d’origine russe, née le 30 octobre 1917 à Petrograd (Russie), décédée à Palmer (Alaska), à l’âge de 88 ans. Résistante installée à Londres où elle avait répondu à l'appel du général de Gaulle, cette Française libre composa la musique du Chant des partisans.  

Le Chant des partisans

(Paroles : Maurice Druon et Joseph Kessel, musique : Anna Marly)

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne
Ohé, partisans, ouvriers et paysans c'est l'alarme
Ce soir l'ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes...

 

Montez de la mine, descendez des collines, camarades,
Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades,
Ohé, les tueurs, à vos armes et vos couteaux, tirez vite,
Ohé, saboteurs, attention à ton fardeau, dynamite..

 

C'est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères
La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère
II y a des pays où les gens au creux des lits font des rêves
Ici, nous, vois-tu, nous on marche, nous on tue ou on crève.

 

Ici, chacun sait ce qu'il veut, ce qu'il fait quand il passe
Ami, si tu tombes, un ami sort de l'ombre à ta place,
Demain du sang noir séchera au grand soleil sur nos routes
Chantez, compagnons, dans la nuit la liberté nous écoute...

 

Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne
Ami, entends-tu le vol noir du corbeau sur la plaine

 En ce mois d’octobre historique, le jour où sa mère lui donnait la vie à Petrograd, les Bolcheviques de Lénine s’emparaient par la force du pouvoir dans l’ancienne capitale impériale. La petite Anna Yurievna Betunlinskaya, n’eut pas l’occasion de connaître son père, un partisan de l’ancien régime, fermement opposé aux communistes. Accusé d’être un contre-révolutionnaire, l’homme finit sous les balles des nouveaux maîtres du pays, aux premiers mois de la Révolution russe. Avec l’aide de sa gouvernante, sa mère réussit à quitter le pays en proie à la guerre civile, en 1920. Avec ses deux filles en bas-âges, elle traversa la moitié de l’Europe. Après un voyage périlleux de plusieurs mois, elle posa enfin ses bagages à Paris. Dans la capitale française, la petite Anna partagea le sort des enfants des aristocrates russes exilés, contraints de devenir chauffeurs de taxi, ou professeur de langue, pour survivre.

 A l’âge de 13 ans, on lui offrit une guitare. Anna apprit à jouer de l’instrument de musique, à composer des mélodies et à chanter. Pour vivre, elle se produisit dans des grands cabarets à la mode à Paris et prit le nom de scène d’Anna Marly. Son destin bascula une seconde fois après la défaite française de juin 1940. Comme beaucoup de Français, elle prit le chemin de l’exode. Après un périple qui la conduisit en Espagne et au Portugal, elle décida de répondre à l’appel du général de Gaulle dont on venait de lui révéler l’existence. Elle entreprit de le rejoindre en Angleterre. En 1941, après un long détour, elle atteignit enfin Londres. Elle s’engagea comme cantinière au quartier général des Forces françaises libres, installé à Carlton Garden.

 Musicienne avant tout, Anna Marly imagina de créer un hymne qui fédèrerait tous les résistants européens au troisième Reich. S’inspirant d’une mélodie populaire russe, elle composa sur sa guitare en 1941 la musique du Chant des partisans. Elle écrivit les paroles originales en russe. La musique, sans les paroles, devint l’indicatif de l’émission des Français libres, Honneur et patrie, diffusée par la BBC deux fois par jour. L’écrivain Joseph Kessel et son neveu Maurice Druon qui venaient de rejoindre les Forces françaises libres lui proposèrent en mai 1943 d’écrire des paroles en français (Lire ci-contre). Le 30 mai 1943, la chanteuse Germaine Sablon, qui partageait alors la vie de Joseph Kessel, chanta pour la première fois à la radio la version définitive de la chanson.

 Ecouté clandestinement par les résistants et la population, Le Chant des partisans se répandit dans les maquis mais aussi partout en France occupée. Il devint l’hymne de la résistance à la barbarie nazie, une Marseillaise des maquisards. A la Libération, de nombreux chanteurs dont Edith Piaf et Yves Montand l’interprétèrent également. Après la guerre, Anna Marly écrivit la musique de La Complainte du partisan sur des paroles d’Emmanuel d’Astier de la Vigerie. Joan Baez et Leonard Cohen l’inclurent dans leur répertoire bien des années plus tard. On évalue à 300 le nombre de chansons qu’elle composa dans sa longue carrière.

 Après la guerre, elle voyagea en Afrique, en Amérique du sud. Finalement, elle s’installa aux Etats-Unis où on perdit sa trace. En 1985, le président François Mitterrand répara un oubli en la nommant enfin chevalier de la Légion d’honneur. En juin 2000, à l’occasion du soixantième anniversaire de l’appel du général de Gaulle, les autorités françaises lui demandèrent de chanter son Chant des partisans devant le Panthéon à Paris, accompagnée par les chœurs de l’armée française. Un hommage bien mérité pour celle qui n’avait jamais voulu tirer un profit quelconque ou une vaine gloire de sa chanson et qui considérait qu’elle n’avait fait que son devoir.

Jean-Pierre Giovenco

Illustration : Marc Daniau

Demain : Félix Faure

feminin
Google news Référence: 
230
21 Janvier 2016 - 11:02am

Une vie, un portrait du jour

20 Février 1997

20 Février 1976

20 Février 1920

Une vie, un portrait du jour

20 Février 2010

Alexander Haig

Militaire et homme politique américain, né le 2 décembre 1924 à Philadelphie (Pennsylvanie), décédé à Baltimore (Maryland), à l’âge de 85 ans. Commandant des forces de l’Otan en Europe de 1974 à 1979 et Secrétaire d’Etat (ministre des Affaires étrangères) sous la présidence de Ronald Reagan en 1981-1982.

20 Février 1993

Ferruccio Lamborghini

Industriel italien, né le 28 avril 1916 à Renazzo de Cento (Emilie-Romagne), décédé à Pérouse (Ombrie), à l’âge de 76 ans. Fondateur de la marque de voiture de sport qui porte son nom.

20 Février 2010

Jean-Pierre Treiber

Garde-chasse français, né le 8 avril 1963 à Mulhouse (Haut-Rhin), décédé par suicide à la prison de Fleury-Mérogis (Essonne), à l’âge de 46 ans. La justice le suspectait d’avoir assassiné Katia Lherbier et Géraldine Giraud.

20 Février 2003

Maurice Blanchot

Ecrivain et philosophe français, né le 22 septembre 1907 à Devrouze (Saône-et-Loire), décédé à Mesnil-Saint-Denis (Yvelines), à l’âge de 95 ans. Auteur notamment de Thomas l’obscur (1950) et de L’attente l’oubli (1962).

20 Février 1194

Tancrède de Lecce

Prince normand, né vers 1138, décédé à Palerme (Sicile), à l’âge de 56 ans. Descendant de la dynastie des Hauteville, il fut roi de Sicile de 1189 à 1194.

Une vie, un portrait
des jours précédents

19 Février 1997

19 Février 2016

19 Février 2016

18 Février 2015

18 Février 1546