Ayrton Senna

Il est décédé le 

Elle est décédée le

1 Mai 1994

Champion automobile brésilien, né le 21 mars 1960 à Sao Paulo (Brésil), décédé sur le circuit automobile d’Imola (Italie), à l’âge de 34 ans. Sa mort tragique a fait pleurer le Brésil, et bouleversé le monde de la Formule 1, où il était devenu roi, à force de virtuosité, de bravoure, mais aussi à cause d’un caractère trempé.

A 34 ans, Ayrton Senna était triple champion du monde de Formule 1 (1988, 1990, 1991), vainqueur de 41 Grands Prix, auteur de 65 pole-positions. Mais le Brésilien n’était pas un simple champion automobile dont la légende se résumerait à son palmarès. « Magic Senna » était un dieu pour ses « fidèles ». Sa personnalité en avait fait un ami, un frère, un héros admiré par des millions d’aficionados de la F1. Ils étaient tous devant leur téléviseur ce dimanche funeste du 1er mai quand la Williams du pilote brésilien, déjà en tête au sixième tour du Grand Prix de Saint-Marin, a fait un tout-droit au virage de Tamburello avant de s’écraser contre un mur.

 « En hommage à Ayrton, je ne monterai plus jamais dans une formule un », avait déclaré Alain Prost au lendemain du drame. Certes, le Français, qui était depuis des années le meilleur ennemi du Brésilien sur la piste, était en fin de carrière, mais sa réaction illustre le traumatisme qui a frappé la F1. L’accident mortel de Senna, au lendemain de celui de l’Autrichien Roland Ratzenberger sur cette même piste d’Imola, a provoqué une prise de conscience générale. La sécurité est alors devenue prioritaire dans les circuits de F1, et depuis, aucun autre pilote n’est mort en course.

 Ayrton Senna da Silva n’est pas né un volant dans les mains, mais presque. Jeune adolescent, il impressionne dès ses premières compétitions de karting. Champion d’Amérique du Sud de la spécialité en 1977, il est vice-champion du monde en 1978 et 1979. A vingt-et-un ans, il part au Royaume-Uni où il se fait très vite un nom : champion de formule Ford 1600 en 1981, il devient champion de formule Ford 2000 (européen) l’année suivante, et remporte en 1982 le championnat de Grande-Bretagne de formule 3.

 Les grandes écuries comme Williams, Brabham et McLaren approchent l’espoir brésilien, mais sans lui proposer de contrat. C’est au volant d’une modeste Toleman qu’il effectue ses premiers tours de circuits en F1 en 1983. Il crève l’écran au Grand prix de Monaco en 1984 où, sous les trombes d’eau, il titille le grand Alain Prost et termine à la deuxième place. L’exploit lui ouvre les portes de l’écurie Lotus-Renault où il confirme son potentiel : vainqueur de deux Grand Prix et auteur de sept pole-positions en 1985. La saison suivante, il s’octroie deux nouveaux succès et termine quatrième du championnat de monde des pilotes. En 1987, le motoriste Honda a remplacé Renault chez Lotus, mais c’est la « suspension active » de son bolide qui cause des soucis au pilote brésilien, finalement classé troisième mondial en fin de saison.

 En signant chez McLaren en 1988, Ayrton Senna rejoint son meilleur ennemi, Alain Prost, qui est au meilleur de sa forme. Les deux hommes dominent le championnat, et Senna souffle le titre à Prost à Suzuka, avant-dernier Grand Prix de la saison, après avoir signé un record de treize pole-positions. En 1989, Prost prend sa revanche au terme d’une année marquée par une grande tension entre les deux coéquipiers. Un accrochage à Suzuka envenime les relations entre les deux hommes. La polémique se poursuit en 1990 malgré le départ du Français chez Ferrari : Senna remporte son deuxième titre mondial, mais à Suzuka toujours, il confirme sa réputation de pilote imprévisible en éperonnant volontairement la voiture de Prost. Troisième titre en 1991 : Senna est à son apogée, mais il doit batailler jusqu’au bout avec les Williams-Renault. Ces dernières dominent la saison 1992, une année décevante pour la Brésilien dont la McLaren est défaillante et qui, de surcroît, manque de motivation puisqu’ Alain Prost s’est offert une année sabbatique…

 Le duel entre les deux hommes reprendra en 1993. Malgré une voiture moins compétitive, Senna s’accroche grâce à des prouesses de pilotage, et si Prost finit par remporter son quatrième titre mondial, les deux champions terminent l’année en se réconciliant. Le début d’une amitié qui, quelques mois plus tard, se figea dans la mort au virage de Tamburello.

Jean-Jacques Bozonnet

Illustration : Marc Daniau

Demain : Oussama Ben Laden

masculin
Google news Référence: 
365
20 Avril 2016 - 6:19pm

Une vie, un portrait du jour

25 Mai 1946

25 Mai 1954

25 Mai 2014

Une vie, un portrait du jour

25 Mai 2001

Alberto Korda

Photographe cubain, né le 14 septembre 1928 à La Havane (Cuba), décédé à Cuba, à l’âge de 72 ans. Auteur de la photo mondialement connue de Che Guevara pour laquelle il ne toucha aucun droit d’auteur.

25 Mai 1998

Dany Robin

Actrice française, née le 14 avril 1927 à Clamart (Seine), décédée à Paris, à l’âge de 68 ans. Comédienne de théâtre, elle tourna dans plus de soixante dix films dont Le Silence est d’or (1947) de René Clair, Frou-Frou (1955) d’Augusto Genina, L’étau (1969) d’Alfred Hitchcock.

Une vie, un portrait
des jours précédents

24 Mai 1941

24 Mai 1974

24 Mai 1543

23 Mai 2013

23 Mai 1992