Ferdinand de Lesseps

Il est décédé le 

Elle est décédée le

7 Décembre 1894

Entrepreneur français, né le 19 novembre 1805 à Versailles, décédé à La Chesnaye (Indre), à l’âge de 89 ans. Célèbre pour avoir imaginé et réalisé le percement du canal de Suez qui rapprocha l’Europe et l’Asie et révolutionna le commerce mondial, il échoua dans son projet de relier l’Atlantique et le Pacifique par une voie d’eau creusée au Panama.

Ferdinand de Lesseps, était issu d’une famille roturière qui se consacra à partir du XVIIIème siècle à la carrière diplomatique. Son oncle servit le roi Louis XVI. Le monarque le récompensa en l’ennoblissant, un cadeau empoisonné alors que la Révolution allait balayer l’ancien régime. Son père Mathieu plus en phase avec les nouveaux maîtres du pays défendit la politique extérieures de Napoléon 1er. L’empereur le nomma comte. A la Restauration, le roi Philippe XVIII ne lui tint pas rigueur de porter un titre usurpé. Son épouse, Catherine de Crevignée appartenait, elle, à la noblesse espagnole. Le jeune vicomte Ferdinand de Lesseps suivit les traces de ses parents et devint vice-consul à Lisbonne (1825), puis à Tunis (1828) où il seconda son père, consul-général.

 En 1832, sa nomination à Alexandrie puis au Caire bouleversa sa vie et changea le visage de l’Egypte. Son idée de creuser un canal entre la mer Méditerranée et la mer Rouge prit forme à ce moment-là. Il en parla à Mehemet Ali, vice-roi d’Egypte, et à son fils Saïd Pacha qui devint son ami. La démesure technique du projet, les moyens financiers colossaux qu’il fallait mobiliser pour payer les travaux gelèrent les ardeurs de ses promoteurs. En 1837, le ministère des affaires étrangères le rappela à Paris. On l’envoya à Rotterdam, à Barcelone en 1842 où il créa une école pour scolariser les enfants d’expatriés français. Quand la ville catalane se révolta contre le pouvoir central, il aida les étrangers de toutes nationalités mais aussi les partisans des deux factions en conflit, sauvant de la mort de nombreuses personnes.

 Séduit par ses talents de négociateur, Louis-Napoléon, alors président de la deuxième République, fit appel à lui en 1849 pour trouver un compromis entre le pape Pie IX et les révolutionnaires italiens qui venaient de proclamer une République romaine et d’annexer les Etats pontificaux. Alors qu’il tentait de rapprocher les points de vue, un corps expéditionnaire, commandé par le général Oudinot, mis le siège de la cité éternelle avant de l’attaquer et d’en chasser les patriotes italiens, après un mois de combats sanglants. Ferdinand de Lesseps, se sentit désavoué. Il annonça qu’il « entrait en dissidence » et démissionnait. L’Assemblé nationale, à majorité conservatrice, qui avait autorisé l’expédition, l’accusa de complicité avec l’ennemi et demanda sa mise en accusation. Le député républicain Ledru-Rollin le défendit. L’affaire en resta là.

 En 1853, Ferdinand de Lesseps perdit à quelques mois d’intervalle son épouse Agathe Delamalle et un de ses fils, victime d’une épidémie de scarlatine. L’année suivante, Saïd Pacha accédait au trône de vice-roi d’Egypte. Vingt-deux ans auparavant le nouveau monarque avait été séduit par le plan que lui avait présenté de Lesseps. Il l’invita à la rejoindre et lui accorda une concession, l’autorisant à percer l’isthme de Suez. De Lesseps créa « La compagnie universelle du canal maritime de Suez ». Avec le soutien de l’empereur Napoléon III, il parvint à lever cent millions de francs grâce à une souscription. Le gouvernement égyptien mettait sur la table quatre-vingt millions de francs. Une commission internationale valida le tracé proposé par un ingénieur italien Luigi Negrelli. Les travaux commencèrent en 1859. Long de 193 kilomètres, large de 300 mètres en moyenne et profond de 22 mètres, le canal fut emprunté par un premier navire en février 1867 et inauguré officiellement par l’impératrice Eugénie le 17 novembre 1869. A cette occasion le nouveau vice-roi d’Egypte Ismaïl Pacha avait commandé à Guiseppe Verdi un opéra : Aïda.

Emporté par le « scandale de Panama »

S’appuyant sur l’expérience acquise lors du percement du canal de Suez, Ferdinand de Lesseps proposa de relier l’océan Atlantique et l’océan Pacifique en creusant une voie d’eau à travers le Panama. Il créa une société « La compagnie universelle du canal interocéanique du Panama » et leva des fonds pour financer le projet. Mais le chantier beaucoup plus compliqué qu’en Egypte occasionna des dépassements de coûts. Pour éviter la faillite de la société et l’arrêt des travaux, de Lesseps procéda à de nouvelles souscriptions auprès du public. Une partie de l’argent servit en réalité à soudoyer des hommes politiques et des journalistes. Finalement, la société fut déclarée en cessation de paiement et liquidée. Des milliers de souscripteurs furent ruinés. Le scandale qui suivit menaça de faire tomber la troisième République. En 1893, Ferdinand de Lesseps fut condamné à cinq ans de prison pour corruption. En raison de son grand âge, on le dispensa d’effectuer la peine. Il mourut un an plus tard. Les Etats-Unis rachetèrent la concession et reprirent les travaux. Le canal fut inauguré le 3 août 1914.

Jean-Pierre Giovenco

Illustration de Marc Daniau

Demain : John Lennon

masculin
Google news Référence: 
555
12 Novembre 2016 - 1:03pm

Une vie, un portrait du jour

18 Décembre 2011

18 Décembre 2016

Une vie, un portrait du jour

18 Décembre 1980

Alexis Kossyguine

Homme politique soviétique, né le 21 février 1904 à Saint-Pétersbourg (Empire russe), décédé à Moscou, (URSS), à l’âge de 76 ans. Il présida le Conseil des ministres de l’URSS d’octobre 1964 à octobre 1980.

18 Décembre 1737

Antonio Stradivari (Stradivarius)

Luthier italien, né en 1644 à Crémone (Italie), décédé dans la même ville, à l’âge de 93 ans. Il fut un célèbre fabriquant de violons.

18 Décembre 2001

Gilbert Bécaud

Chanteur et compositeur français, né le 24 octobre 1927 à Toulon (Var), décédé à Paris à l’âge de 74 ans. Il composa et interpréta de nombreux tubes dont Et maintenant (1961), Nathalie (1964), Quand il est mort le poète (1965), L’important c’est la rose (1967).

18 Décembre 2010

Jacqueline de Romilly

Universitaire et écrivaine française, née le 26 mars 1913 à Chartres (Eure-et-Loir), décédée à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), à l’âge de 97 ans. Helléniste, elle publia de nombreux ouvrages sur la civilisation grecque dont La Tragédie grecque (1970), Alcibiade ou les dangers de l’ambition (1995), Hector (1997). Elle fut la seconde femme à faire son entrée à l’Académie française en novembre 1988.

18 Décembre 1828

Jean-Baptiste de Lamarck

Naturaliste français, né le 1er août 1744 à Bazentin (Somme), décédé à Paris, à l’âge de 85 ans. Il réalisation classification des invertébrés et fut l’un des précurseurs de la théorie de l’évolution en montrant que les êtres vivants s’adaptaient à leur environnement par la spécialisation, la diversification, la spécialisation.

18 Décembre 1970

Marc Boegner

Théologie protestant, né le 21 février 1881 à Epinal (Vosges), décédé à Paris, à l’âge de 89 ans. Auteur d’une œuvre théologique abondante, il fut élu membre de l’Académie française en 1962. Pendant la seconde guerre mondiale, il protesta officiellement contre la promulgation des lois antisémites par Vichy en octobre 1940 et la rafle du Vel d’hiv en juillet 1942. Le mémorial de Yad Vashem à Jérusalem l’éleva au rang de Juste parmi les nations (1988).

18 Décembre 1999

Robert Bresson

Cinéaste français, né le 25 septembre 1901 à Bromont-Lamothe (Puy-de-Dôme), décédé à Droue-sur-Drouette (Eure-et-Loir), à l’âge de 98 ans. Auteur de treize films, il obtint le prix de la mise en scène au festival de Cannes pour Un condamné à mort s’est échappé (1957) et pour L’argent (1983). Le journal d’un curé de campagne (1950) reçut le prix Louis-Delluc. Il réalisa également Le procès de Jeanne d’Arc (1962), Lancelot du Lac (1974), Le Diable probablement (1977).

18 Décembre 2014

Virna Lisi

Actrice italienne, née le 8 novembre 1936 à Ancône (Marches), décédée à Rome, à l’âge de 78 ans. Elle joua dans La Tulipe noire (1964) de Christian-Jaque, Comment tuer votre femme (1965) de Richard Quine, Au dela du bien et du mal (1976) de Liliana Cavani. En 1994, elle tourna dans Margot de Patrice Chéreau et remporta le César de la meilleure actrice dans un second rôle.

Une vie, un portrait
des jours précédents

17 Décembre 1987

17 Décembre 1830

16 Décembre 1897

16 Décembre 1916

15 Décembre 1890