Hachemi Rafsandjani

Il est décédé le 

Elle est décédée le

8 Janvier 2017

Ayatollah et homme d’Etat iranien, né le 15 février 1934 à Nough, décédé à Téhéran, à l’âge de 82 ans. Proche de l’ayatollah Rouhollah Khomeiny dont il fut le collaborateur, il joua un rôle important lors de l’instauration de la République islamique en Iran en 1979. Elu président de la République en 1989 et réélu en 1993, il incarna une ligne politique modérée qui lui valut l’hostilité des conservateurs, y compris pendant la présidence de Mahmoud Ahmadinejad dont il dénonça les excès.

Né dans une famille d’agriculteurs, il entama des études coraniques à Qom sous la direction de l’imam Khomeiny qui devint son mentor. Opposant résolu du régime impérial du chah Mohammad Reza Pahlavi, il fut emprisonné et torturé à plusieurs reprises par la police politique en raison de ses liens supposés avec des groupes révolutionnaires. Il participa à la révolution qui aboutit à la chute de la monarchie et à la fin de la dynastie des Pahlavi en janvier 1979. Il occupa plusieurs fonctions officielles dans l’appareil d’Etat de la nouvelle République islamique d’Iran fondée par l’ayatollah Khomeiny. Il en devint « un des piliers ».

 Nommé commandant en chef des armées iraniennes en 1988 pendant le conflit irako-iranien, il se présenta l’année suivante à l’élection présidentielle et se fit élire par le peuple iranien sur un programme de relative ouverture avec l’étranger. Sans rien céder à ses adversaires sur le dogme religieux et la mainmise des ayatollahs sur la vie politique du pays, il prit des mesures pour libérer certains secteurs de l’économie. Il déclara à ses détracteurs conservateurs qui dominaient le parlement : « On ne construit pas un barrage avec des slogans... L'Iran fait toujours venir son blé, sa viande, ses pièces de rechange, ses véhicules et ses experts de l'étranger ! »

Réélu en 1993, il poursuivit sa politique de libéralisation économique, tenta d’améliorer ses relations avec certains pays étrangers et renforça les pouvoirs des institutions élues, au détriment des instances religieuses dont il tenta en vain de réduire le champ d’intervention et l’influence sur la société. Après son second mandat, il dirigea le Conseil de discernement iranien, une sorte de Conseil d’Etat composé de six religieux membres du Conseil des gardiens de la constitution qui a pour fonction d’arbitrer les litiges opposant les différentes institutions du pays (présidence, parlement, gardiens de la révolution).

 De nouveau candidat à la présidence de la République en 2005, il présenta un programme qui rallia les forces progressistes du pays. Cela ne fut pas suffisant pour battre au deuxième tour le très conservateur Mahmoud Ahmadinejad. Quand quatre ans plus tard ce dernier fut proclamé président à la suite d’une élection vraisemblablement truquée, Hachemi Rafsandjani soutint l’opposition dont les manifestations furent réprimées dans le sang par le régime. En 2013, sa candidature ayant été rejetée par le Conseil des gardiens de la constitution, il apporta son appui au modéré Hassan Rohani qui fut élu.

Demain : Pierre Fresnay

masculin
Google news Référence: 
798
24 Novembre 2018 - 4:53pm

Une vie, un portrait du jour

25 Juin 1997

25 Juin 2016

25 Juin 1894

Une vie, un portrait du jour

25 Juin 1876

George Armstrong Custer

Général américain, né le 5 décembre 1839 à New Rumley (Ohio), tué à la bataille de Little Big Horn (Montana), à l’âge de 36 ans. Il participa aux guerres indiennes. A la bataille de Little Big Horn, il affronta les chefs indiens Sitting Bull et Crazy Horse qui commandaient plusieurs milliers de guerriers Cheyennes et Sioux. La cavalerie américaine fut défaite, perdant 215 hommes dont son chef Custer. 

25 Juin 1804

Georges Cadoudal

Général chouan, né le 1er janvier 1771 à Brec’h (Morbihan), guillotiné à Paris, à l’âge de 34 ans. Commandant de l’armée catholique et royale de Bretagne, il participa aux révoltes vendéennes et à la chouannerie, il refusa de se rallier à la République et participa à un complot contre le premier consul Bonaparte. Arrêté et condamné à mort il monta à l’échafaud avec onze autres royalistes.

25 Juin 1929

Georges Courteline

Dramaturge et romancier français, né le 25 juin 1858 à Tours (Indre-et-Loire), décédé à Paris à l’âge de 71 ans. Auteur humoristique et « courtelinesque », il écrivit notamment Les gaités de l’escadron (1886), Hortense, couche toi ! (1897), Le commissaire est bon enfant (1900), Les balances (1901).

25 Juin 1998

Lounès Matoub

Auteur-compositeur-interprète algérien, né le 24 janvier 1956 à Taourirt Moussa (Kabylie), assassiné à Tana Boulane (Kabylie), à l’âge de 42 ans. Musicien et chanteur, il fut un ardent défenseur de la cause kabyle et de la démocratie dans son pays. Il fut assassiné par des inconnus qui n’ont pas été identifiés (islamistes ou représentants du pouvoir ?).

25 Juin 1984

Michel Foucault

Philosophe français, né le 15 octobre 1926 à Poitiers (Vienne), décédé à Paris, à l’âge de 57 ans. Enseignant au collège de France (Le gouvernement de soi et des autres) de 1970 à sa mort, il révolutionna les sciences humaines, écrivant notamment Les mots et les choses (1966), Histoire de la folie à l’âge classique (1972), Surveiller et punir (1975), Une histoire de la sexualité en 3 volumes (1976-1984).

25 Juin 2009

Mickael Jackson

Chanteur américain, né le 22 août 1958 à Gary (Indiana), décédé à Los Angeles (Californie), à l'âge de 50 ans. Chanteur  le plus célèbre dans le monde pendant trois décennies, figure majeure de la musique pop, il vendit plusieurs centaines de millions d'albums : Off the wall (1979), Thriller (1982), Bad (1987), Dangerous (1991), Blood of the Dance Floor (1997), Invincible (2001). Accusé à plusieurs reprises d'attouchements sur un mineur dans les années 1990 et dans les années 2000, il fut blanchi par la justice. En 2011, son médecin personnel fut jugé et condamné pour avoir administré au chanteur des somnifères qui avaient provoqué son décès.

25 Juin 2015

Patrick Macnee

Acteur britannique naturalisé américain, né le 6 février 1922 à Londres (Royaume-Uni), décédé à Rancho Mirage (Californie), à l’âge de 93 ans. Pour devenir une célébrité mondiale, il lui suffit d’interpréter un seul personnage sur le petit écran : celui de John Steed, l’imperturbable et élégant agent secret dans la série culte Chapeau Melon et bottes de cuir, connu dans les pays anglo-saxon sous le titre de The Avengers. Une notoriété qu’il partagea avec sa complice Emma Peel, jouée par Diana Rigg - remplacée par Tara King en 1969. Entre 1961 et 1969, cent soixante et un épisodes furent diffusés par les télévisions du monde entier.

 Après une interruption de plusieurs années, une nouvelle série de 26 épisodes fut tournée en 1976 avec une nouvelle partenaire féminine, Joanna Lumley et un adjoint masculin, Gareth Hunt. Mais le charme était rompu. La série déçut le public. Patrick Macnee eut du mal à rebondir. Il apparut dans de nombreux films mais dans des rôles secondaires. On le remarqua notamment dans Le commando de sa majesté (1980) d’Andrew McLaglen, et dans Dangereusement vôtre (1985), un James Bond tourné par John Glen. Mais pour ses fans, il restera pour toujours John Steed qu’ils retrouvent avec plaisir dans ses aventures que les chaînes du câble programment régulièrement, cinquante-cinq ans après la diffusion du premier épisode.

Une vie, un portrait
des jours précédents

24 Juin 2014

24 Juin 1519

23 Juin 1959

23 Juin 2015

23 Juin 2011