Louis Jourdan

Il est décédé le 

Elle est décédée le

14 Février 2015

Acteur français, né le 19 juin 1921 à Marseille, décédé à Beverly Hills (Californie) le 14 février 2015, à l’âge de 93 ans. Célèbre aux Etats-Unis où il incarna le « french lover » dans nombre de films, mais méconnu en France où il avait débuté dans les années 1930, il apparut dans une soixantaine de longs métrages et autant de téléfilms. Aussi à l'aise dans la comédie que dans les films musicaux, il tourna avec les plus grands cinéastes mondiaux (Marc Allégret, Julien Duvivier, Alfred Hitchcock, Max Ophuls, Vincente Minnelli). 

Louis Robert Gendre - son nom à la ville - naquit au sein d’une famille d’hôteliers marseillais. Grace à son père, directeur du Grand Hôtel de Cannes, il connut le comédien Raimu qui lui conseilla de persévérer dans son intention de devenir acteur. Doté d’un physique avantageux et d’une « belle gueule », il interpréta en 1939 un petit rôle dans Le corsaire, un film inachevé de Marc Allégret. L’année suivante il joua dans Untel père et fils de Julien Duvivier, un film antinazi tourné pendant la « drôle de guerre », interdit pendant l'occupation, qui fut projeté sur les grands écrans à la Libération. Il choisit un nouveau nom de scène : Louis Jourdan, le patronyme de jeune fille de sa mère.

 Pendant la seconde guerre mondiale, Louis Jourdan tourna quelques films de divertissement sous la direction de Marc Allégret, un metteur en scène qui lui accordait toute sa confiance. Quand les nouveaux patrons du cinéma français lui demandèrent de participer à des films de propagande, le jeune acteur tira sa révérence. Il s’engagea dans la Résistance comme l'avait fait son père Henry qui fut arrêté par la gestapo. A la Libération, il retrouva le chemin des studios et tourna avec son mentor Marc Allégret deux nouveaux films. Le producteur américain David O. Selznick repéra le beau brun ténébreux. Il l’engagea pour participer au tournage d’un film d’Alfred Hitchcock Le procès Paradine dans lequel il interpréta le rôle d’un français.

 Hollywood séduit par ce français élégant, capable de parler et de chanter en anglais, lui proposa de nombreux autres rôles : des comédies musicales (Gigi de Vicente Minnelli en 1958 avec Leslie Caron et Maurice Chevalier, autre « french lover », Can-Can de Walter Lang en 1960 avec Frank Sinatra et Shirley Mac Laine), des comédies (Made in Paris de Boris Sagal en 1968). Louis Jourdan s’installa définitivement en Californie. Des réalisateurs européens (Claude Autant-Lara en 1961 pour Le comte de Monte Christo, Franco Brusati pour Le désordre en 1962, Jean Delannoy pour Les Sultans en 1966, ou Edouard Molinaro pour Peau d’espions en 1967) continuèrent à lui proposer des premiers rôles. Après un passage à vide dans les années 1970, Louis Jourdan fit un retour remarqué en 1983 en interprétant le rôle du méchant dans Octopussy, un nouvel opus de la série James Bond.

 La télévision fit également appel à lui. Il participa à plusieurs séries comme acteur principal ou en qualité de star invitée (Columbo, Drôle de Dames). Dans le dernier film, Year of the comet, une comédie humoristique, qu’il tourna en 1992 sous la direction de Peter Yates, il interpréta le rôle d’un méchant criminel français qui convoitait une bouteille de vin exceptionnelle datant de 1811. Décidément, Hollywood peinait à se débarasser des clichés. Fort heureusement, tout au long de sa carrière américaine, Louis Jourdan sut s’en dégager grâce à son talent et à sa présence.

J.-P. G.

Demain : Michel Drach

masculin
Google news Référence: 
671
13 Décembre 2018 - 1:24pm

Une vie, un portrait du jour

19 Juillet 2005

19 Juillet 1992

Une vie, un portrait du jour

19 Juillet 2010

Cécile Aubry

Romancière et réalisatrice de télévision, née le 3 août 1928 à Paris, décédée à Dourdan (Essonne), à l’âge de 81 ans. Actrice (Manon, 1949 d’Henri-Georges Clouzot), romancière (la série Poly, 1964-1982, Belle et Sébastien, 1966), réalisatrice à la télévision (Belle et Sébastien, 30 épisodes de 1965 à 1970).

19 Juillet 1374

Pétrarque (Francesco Petrarca)

Poète italien, né le 20 juillet 1304 à Arezzo (Toscane), décédé à Arquà Petrarca (Vénétie), à l’âge de 70 ans. Un des pères de la langue italienne sous la Renaissance, il composa Le Canzoniere, un recueil de 366 poèmes dédiés à Laure, une jeune fille aperçue dans une église en Avignon. Auteur également des Triomphes.

19 Juillet 1965

Syngman Rhee

Homme politique coréen, né le 26 mars 1875 à Haeju (Royaume de Corée), décédé à Honolulu (Etats-Unis), à l’âge de 90 ans. Il fut le premier président de la République de Corée (Corée du sud) de juillet 1948 à avril 1960, date à laquelle il démissionna et partit en exil à Hawaï à la suite de manifestations populaires.