Michel Duchaussoy

Il est décédé le 

Elle est décédée le

13 Mars 2012

Comédien français, né le 29 novembre 1938 à Valenciennes (Nord), décédé à Paris, à l’âge de 73 ans. Sociétaire de la Comédie-Française où il joua les plus grandes pièces classiques, il se fit connaitre du grand public au cinéma (Que la bête meure de Claude Chabrol en 1969, Milou en mai de Louis Malle) et à la télévision. Il remporta un Molière du comédien pour un second rôle en 2003 pour Phèdre.

Originaire du nord de la France, Michel Duchaussoy étudia les lettres classiques à Lille avant d’intégrer le Conservatoire de Paris où il apprit l’art dramatique. Homme aux talents multiples, aussi à l’aise dans le drame que la comédie, il fut l’une des grandes figures du théâtre, du cinéma et de la télévision pendant un demi-siècle. Que de chemin parcouru en effet depuis son entrée en 1964 dans la troupe de la Comédie-Française. Jusqu’en 2007, il y joua une soixantaine de pièces, écrites par les grands auteurs du théâtre classique (Molière, Alfred de Musset, Shakespeare, Corneille, Rostand, Marivaux), mais aussi ceux liés au Vaudeville (Georges Feydeau, Eugène Labiche, Georges Courteline), et les modernes ou contemporains (Berthold Brecht, Eugène Ionesco). Il fit également des infidélités à la vieille maison dont il était profondément attaché pour monter sur les planches de nombreux théâtres privés ou subventionnés pour lesquels il joua des pièces d’Harold Pinter, Georges Bernard Shaw, Luigi Pirandello, Jean Anouilh. La longueur de sa carrière lui permit d’interpréter dans une même pièce des rôles différents: jeune premier dans les années 1960, il incarnait vingt ans plus tard dans un autre personnage lié à son âge, voire un vieillard. Dirigé par les plus grands metteurs en scène de l’époque, il apparut à l’affiche de plus d’une centaine de pièces de théâtre.

 Travailleur infatigable et omniprésent, apprécié par les amateurs éclairé mais peu nombreux du théâtre, il se fit connaitre d’un public plus large grâce au cinéma. Enrôlé comme figurant en 1962 par Louis Malle dans Vie Privée, il joua en 1967 l’un des deux rôles principaux dans l’inclassable et troublant Jeu de massacre d’Alain Jessua. Deux ans plus tard, il devint célèbre en interprétant un père désespéré et vengeur après la mort de son fils, tué par un chauffard (joué par Jean Yanne). Réalisé par Claude Chabrol, le film Que la bête meure remporta un grand succès critique en commercial à sa sortie. Cette même année, il retrouva le célèbre cinéaste pour La Femme infidèle où il joua le rôle d’un inspecteur de police. Il apparut les années suivantes dans trois autres films réalisés par Chabrol dont Nada en 1973. Michel Duchaussoy ne cessa jamais de tourner jusqu’à la fin. Il apparut souvent dans des seconds rôles soignés auxquels il donnait une forte consistance en les jouant comme de vrais premiers rôles. Proche d’Alain Jessua et de Claude Chabrol, il tourna ainsi avec les plus grands cinéastes (Roger Vadim, Yves Robert, Alain Corneau, Bertrand Tavernier, Costa-Gavras, Patrice Leconte, Patrice Chéreau, Luc Besson). Son nom figura à l’affiche d’une centaine de films dont de grands succès critiques ou commerciaux comme Traitement de choc (1973), Le Retour du grand blond (1974), Armaguedon (1976), Fort Saganne (1984), La Vie et rien d’autre (1989), Milou en mai (1990), La Veuve de Saint-Pierre (200), Amen (2002), Arthur et les Minimoys (2006), Astérix et Obélix au service de sa majesté (2012).

 Michel Duchaussoy devint également une figure familière de la télévision. En un demi-siècle, il joua dans une centaine de téléfilms, de feuilletons, de séries (Un juge, un flic entre 1977 et 1979), de pièces de théâtre filmé (Le Théâtre de la jeunesse et Au Théâtre ce soir). En 1982, il anima même sur TF1 une émission de jeu dominicale Qui êtes-vous ? Rare comédien à ne pas avoir connu de traversée du désert, il préparait de nouveaux projets quand la mort le prit par surprise, à l’âge de 73 ans. Marié pendant un an à l’actrice Isabelle de Funès, nièce de l’acteur, il était le père d’une fille que lui avait donné sa compagne Corinne Le Poulain.

J.-P.G.

Demain : Maurice Ronet

 

masculin
Google news Référence: 
912
18 Janvier 2018 - 10:02am

Une vie, un portrait du jour

21 Juin 2006

21 Juin 1527

Une vie, un portrait du jour

21 Juin 1377

Edouard III d’Angleterre

Roi d' Angleterre, né le 13 novembre 1312 au château de Windsor, décédé au palais de Sheen (Richmond), à l’âge de 64 ans. Couronné le 25 janvier 1327, il régna sur l’Angleterre, l’Irlande et l’Aquitaine pendant plus de 50 ans. Sa prétention à revendiquer la couronne de France provoqua la guerre de Cent-Ans.

21 Juin 2006

Jacques Lanzmann

Ecrivain et parolier français, né le 4 mai 1927 à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine), décédé à Paris, à l’âge de 79 ans. Auteur d’une cinquantaine de romans et de récits de voyages dont Le têtard (1976), Les transsibériennes (1976), Fou de la marche (1985), N’oublie jamais qui nous sommes (1999). 

21 Juin 1908

Nikolaï Rimski-Korsakov

Compositeur de musique russe, né le 18 mars 1844 à Tikhvine (Empire russe), décédé à Lioubensk (Empire russe), à l’âge de 64 ans. Auteur de Capriccio espagnol (1887), Shéhérazade (1888), La grande Pâque russe (1888) Le vol du bourdon (1903).

21 Juin 1987

Sukarno

Homme d’Etat indonésien, né le 6 juin 1901 à Soerabaja (Indes néerlandaises), décédé à Jakarta à l’âge de 69 ans. Premier président de la République d’Indonésie du 18 août 1945 au 12 mars 1967 date à laquelle il est contraint de remettre le pouvoir au général Suharto.

Une vie, un portrait
des jours précédents

20 Juin 2016

20 Juin 1944

19 Juin 1986

19 Juin 1867

18 Juin 2001