Michel Duchaussoy

Il est décédé le 

Elle est décédée le

13 Mars 2012

Comédien français, né le 29 novembre 1938 à Valenciennes (Nord), décédé à Paris, à l’âge de 73 ans. Sociétaire de la Comédie-Française où il joua les plus grandes pièces classiques, il se fit connaitre du grand public au cinéma (Que la bête meure de Claude Chabrol en 1969, Milou en mai de Louis Malle) et à la télévision. Il remporta un Molière du comédien pour un second rôle en 2003 pour Phèdre.

Originaire du nord de la France, Michel Duchaussoy étudia les lettres classiques à Lille avant d’intégrer le Conservatoire de Paris où il apprit l’art dramatique. Homme aux talents multiples, aussi à l’aise dans le drame que la comédie, il fut l’une des grandes figures du théâtre, du cinéma et de la télévision pendant un demi-siècle. Que de chemin parcouru en effet depuis son entrée en 1964 dans la troupe de la Comédie-Française. Jusqu’en 2007, il y joua une soixantaine de pièces, écrites par les grands auteurs du théâtre classique (Molière, Alfred de Musset, Shakespeare, Corneille, Rostand, Marivaux), mais aussi ceux liés au Vaudeville (Georges Feydeau, Eugène Labiche, Georges Courteline), et les modernes ou contemporains (Berthold Brecht, Eugène Ionesco). Il fit également des infidélités à la vieille maison dont il était profondément attaché pour monter sur les planches de nombreux théâtres privés ou subventionnés pour lesquels il joua des pièces d’Harold Pinter, Georges Bernard Shaw, Luigi Pirandello, Jean Anouilh. La longueur de sa carrière lui permit d’interpréter dans une même pièce des rôles différents: jeune premier dans les années 1960, il incarnait vingt ans plus tard dans un autre personnage lié à son âge, voire un vieillard. Dirigé par les plus grands metteurs en scène de l’époque, il apparut à l’affiche de plus d’une centaine de pièces de théâtre.

 Travailleur infatigable et omniprésent, apprécié par les amateurs éclairé mais peu nombreux du théâtre, il se fit connaitre d’un public plus large grâce au cinéma. Enrôlé comme figurant en 1962 par Louis Malle dans Vie Privée, il joua en 1967 l’un des deux rôles principaux dans l’inclassable et troublant Jeu de massacre d’Alain Jessua. Deux ans plus tard, il devint célèbre en interprétant un père désespéré et vengeur après la mort de son fils, tué par un chauffard (joué par Jean Yanne). Réalisé par Claude Chabrol, le film Que la bête meure remporta un grand succès critique en commercial à sa sortie. Cette même année, il retrouva le célèbre cinéaste pour La Femme infidèle où il joua le rôle d’un inspecteur de police. Il apparut les années suivantes dans trois autres films réalisés par Chabrol dont Nada en 1973. Michel Duchaussoy ne cessa jamais de tourner jusqu’à la fin. Il apparut souvent dans des seconds rôles soignés auxquels il donnait une forte consistance en les jouant comme de vrais premiers rôles. Proche d’Alain Jessua et de Claude Chabrol, il tourna ainsi avec les plus grands cinéastes (Roger Vadim, Yves Robert, Alain Corneau, Bertrand Tavernier, Costa-Gavras, Patrice Leconte, Patrice Chéreau, Luc Besson). Son nom figura à l’affiche d’une centaine de films dont de grands succès critiques ou commerciaux comme Traitement de choc (1973), Le Retour du grand blond (1974), Armaguedon (1976), Fort Saganne (1984), La Vie et rien d’autre (1989), Milou en mai (1990), La Veuve de Saint-Pierre (200), Amen (2002), Arthur et les Minimoys (2006), Astérix et Obélix au service de sa majesté (2012).

 Michel Duchaussoy devint également une figure familière de la télévision. En un demi-siècle, il joua dans une centaine de téléfilms, de feuilletons, de séries (Un juge, un flic entre 1977 et 1979), de pièces de théâtre filmé (Le Théâtre de la jeunesse et Au Théâtre ce soir). En 1982, il anima même sur TF1 une émission de jeu dominicale Qui êtes-vous ? Rare comédien à ne pas avoir connu de traversée du désert, il préparait de nouveaux projets quand la mort le prit par surprise, à l’âge de 73 ans. Marié pendant un an à l’actrice Isabelle de Funès, nièce de l’acteur, il était le père d’une fille que lui avait donné sa compagne Corinne Le Poulain.

J.-P.G.

Demain : Maurice Ronet

 

masculin
Google news Référence: 
912
18 Janvier 2018 - 10:02am

Une vie, un portrait du jour

21 Avril 1699

21 Avril 2010

21 Avril 2016

Une vie, un portrait du jour

21 Avril 1971

François Duvalier

Homme politique haïtien, né le 14 avril 1907 à Port-au-Prince, décédé dans la même ville, à l’âge de 64 ans. Surnommé « Papa Doc », une référence à son métier de médecin, il fut élu président de la République le 22 octobre 1957. Soutenu par une milice paramilitaire (les tontons macoutes), il se proclama « président à vie » et régna par la terreur jusqu’à son décès des suites d’une maladie.

21 Avril 1998

Jean-François Lyotard

Philosophe français, né le 10 août 1924 à Versailles (Yvelines), décédé à Paris, à l’âge de 73 ans. Auteur de La Condition post moderne. Rapport sur le savoir (1979).

21 Avril 1946

John Maynard Keynes

Economiste britannique, né le 5 avril 1883 à Cambridge (Cambridgeshire), décédé à Firle (Sussex), à l’âge de 63 ans. Sa pensée économique influença de nombreux gouvernements notamment aux Etats-Unis où il inspira le New Deal. Il fut un des principaux artisans des accords de Bretton woods en 1944 qui créèrent la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI), deux institutions mondiales toujours en activité.

21 Avril 1918

Manfred von Richthofen

Aviateur allemand, né le 2 mai 1892 à Breslau (Empire allemand aujourd’hui situé en Pologne sous le nom de Wroclaw), blessé mortellement lors d’un combat aérien au dessus de Vaux-sur-Somme (Somme), à l’âge de 25 ans. Surnommé le « Baron rouge », cet as de l’aviation allemande est crédité de 80 victoires homologuées, obtenues au détriment des aviateurs alliés. 

21 Avril 1910

Mark Twain

Ecrivain américain, né le 21 avril 1910 à Florida (Missouri), décédé à Redding (Connecticut), à l’âge de 74 ans. Auteurs de romans, de contes et de récits de voyage, il devint célèbre avec son ouvrage Les aventure des Tom Sawyer (1876).

21 Avril 2003

Nina Simone

Chanteuse afro-américaine, née le 21 mars 1933 à Tryon (Caroline du Nord), décédée à Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône), à l’âge de 70 ans. Chanteuse de jazz (Little girl Blue en 1958), auteur de 34 albums, elle milita en faveur des droits civiques dans son pays avant de s’installer en France où elle était populaire.

21 Avril 1142

Pierre Abélard

Philosophe et théologien français, né en 1079 près de Nantes, décédé à l’abbaye Saint-Marcel près de Châlons-sur-Saône, à l’âge de 62 ans. Auteur de nombreux ouvrages de théologie novateurs considérés comme hérétiques, enseignant célèbre au Moyen-âge, il entretint une liaison amoureuse avec Héloïse d’Argenteuil ce qui lui vaudra d’être émasculé par l’oncle de la jeune femme.

21 Avril 1996

Robert Hersant

Editeur de presse et homme politique français, né le 31 janvier 1920 à Vertou (Loire-Inférieure), décédé à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), à l’âge de 76 ans. Surnommé par ses détracteurs « le papivore » il fonda dans les années 1970 un groupe de presse qui contrôlait Le Figaro et ses suppléments hebdomadaires, une quinzaine de journaux régionaux (Le Midi Libre, Nord matin, Le Bien public, La Voix du Nord), des magazines (L’express), une chaîne de télé (La cinq).

21 Avril 1945

Walter Model

Officier supérieur allemand, né le 24 janvier 1891 à Genthin (Empire allemand), mort par suicide à Ratingen (troisième Reich), à l’âge de 54 ans. Farouche partisan d’Adolf Hitler qui le promu maréchal en mars 1944, il se suicida quand il apprit que les Soviétiques l’accusaient d’avoir participé à la mise à mort de 577 000 personnes dans les camps de concentrations et l’avaient inculpé pour crimes de guerre.

Une vie, un portrait
des jours précédents

20 Avril 2002

20 Avril 2016

20 Avril 1994

19 Avril 1882

19 Avril 1967