Rainer W. Fassbinder

Il est décédé le 

Elle est décédée le

10 Juin 1982

Cinéaste, acteur et dramaturge allemand, né le 31 mai 1945 à Bad Wörishofen (Bavière), décédé à Munich (Bavière), à l’âge de 37 ans. Figure emblématique du cinéma allemand qu’il révolutionna dans les années 1970 et 1980, il réalisa plusieurs chefs-d’œuvre dont Le mariage de Maria Braun (1979), Lili Marleen (1981) et Le secret de Veronika Voss, Ours d’or au Festival de Berlin en 1982. Il fut également un dramaturge novateur.

Fils d’un médecin et d’une actrice, Rainer Werner Fassbinder naquit trois semaines après la chute du nazisme et la fin de la seconde guerre mondiale. Il fut un enfant de cette Allemagne, année zéro qu’évoqua le cinéaste italien Roberto Rossellini en 1948 dans son film. Après le divorce de ses parents alors qu’il était âgé de six ans, il fut élevé par sa mère et son beau-père, un journaliste. Dans l’Allemagne de l’après-guerre dévastée et divisée entre l’Est et l’Ouest, en pleine reconstruction morale, il bénéficia d’une éducation libertaire. Passionné par le cinéma, il échoua au concours d’entrée à l’école de cinéma de Berlin. Il ne réussit pas non plus à obtenir son baccalauréat. En rupture avec l’éducation officielle normative, il de forma tout seul en autodidacte. Après la réalisation en 1965 d’un premier court métrage perdu, il s’intéressa également au théâtre et se rapprocha de troupes expérimentales, en marge du système. Il multiplia les expériences : écriture de pièces pour la radio, mises en scène de drames classiques en 1967-1968. Dérouté par sa direction anticonformiste et une relecture révolutionnaire des œuvres, le public bouda et les directeurs des théâtres le remercièrent. Influencé par les théories de Bertolt Brecht, Fassbinder était bien décidé à sortir le théâtre du petit cercle des gens cultivés pour le mettre à la portée de tous. En 1968, il fonda sa propre troupe l’Antiteater pour laquelle il écrivit plusieurs pièces : Gouttes d’eau sur pierres brûlantes, Le Bouc, Orgie Ubuh, Ajax. La comédienne Hanna Schygulla.participa à la plupart de ses créations.

Un créateur prolifique aux multiples talents

Homme aux talents multiples, il écrivait les pièces, les mettaient en scène, y jouait souvent et les adaptaient pour le septième art. Après deux court métrages (Le Clochard en 1966 et Le Petit chaos en 1966), il réalisa en 1969 son premier long métrage L’Amour est plus froid que la mort – dédié à Claude Chabrol, Eric Rohmer et Jean-Marie Straub. La même année, il dirigea Le Bouc, une adaptation de sa pièce de théâtre. Il apparut au générique de ces deux films aux côtés de sa muse Hanna Schygulla. Auteur prolifique, voire même boulimique, il multiplia les créations comme s’il avait le pressentiment que son temps était compté. En 17 ans, il réalisa 27 courts et longs métrages pour le cinéma, 33 films et épisodes pour la télévision. Il écrivit ou mit en scène 21 pièces de théâtre. Il apparut comme acteur dans une vingtaine de films. Il trouva également le temps d'écrire six livres, publiés après sa mort.

 Très connu dans son pays, Rainer Werner Fassbinder devint célèbre dans le monde entier en créant des personnages féminins inoubliables : une créatrice de mode (Margit Carstenten) amoureuse d’une femme du peuple (Hanna Schygulla) dans Les Larmes amères de Petra von Kant (1972), une veuve allemande ( Brigitte Mira) qui s’éprend d’un immigré dans Tous les autres s’appellent Ali (1974), une veuve (Brigitte Mira) qui défend l’honneur perdu de son mari dans Maman Küsters s’en va au paradis (1975), une transsexuelle dans L’Année des treize lunes (1978), une femme (Hanna Schygulla) en quête d’un amour impossible dans Le Mariage de Maria Braun (1979), une chanteuse allemande ( Hanna Schygulla) amoureuse d’un compositeur juif pendant la guerre dans Lili Marleen (1981), une prostituée (Barbara Sukowa) à la double vie dans Lola, une femme allemande (1981), une actrice déchue ( Rosel Zech) dans Le Secret de Veronika Voss (1982). A travers les portraits de ces personnages, Fassbinder décrivit la société allemande, bousculée par les bouleversements de l’histoire, du nazisme à la période du miracle économique. A sa manière, il dénonça un pays qui pour oublier les horreurs du nazisme se précipita dans le libéralisme économique. Le réalisateur apparut dans plusieurs de ses films. Il confia également de petits rôles à sa mère Lisette. Il révéla au cinéma Ingrid Caven, son épouse de 1970 à 1972. On l’oublie trop souvent mais Fassbinder travailla également pour la télévision allemande. Il réalisa une trentaine de films dont Huit heures ne font pas un jour (1973), une série en cinq épisodes et Berlin Alexanderplatz (1980), une série en 14 épisodes.

 Il participait au montage de son film Querelle, adapté du livre de Jean Genet Querelle de Brest, avec Brad davis, Franco Nero et Jeanne Moreau, quand il mourut subitement d’une rupture d’anévrisme. Il avait à peine 37 ans.

J.-P.G.

Demain : Alexandre le Grand

masculin
Google news Référence: 
692
23 Mars 2017 - 10:30am

Une vie, un portrait du jour

18 Juin 2001

18 Juin 1928

Une vie, un portrait du jour

18 Juin 1980

André Leducq

Champion cycliste français, né le 27 février 1904 à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), décédé à Marseille (Bouches-du-Rhône), à l’âge de 76 ans. Vainqueur de deux Tours de France (1930 et 1932) et d’un Paris-Roubaix (1928).

18 Juin 1937

Gaston Doumergue

Homme d’Etat français, né le 1er août 1863 à Aigues-Vives (Gard), décédé dans cette même ville, à l’âge de 73 ans. Plusieurs fois ministre (colonies, commerce, instruction publique, affaires étrangères) sous la troisième République, il occupa le fauteuil de Président de la République du 13 juin 1924 au 13 juin 1931.

18 Juin 1974

Gueorgui Joukov

Maréchal soviétique, né le 1er décembre 1896 à Strelkovka (Empire russe), décédé à Moscou (URSS). Officier le plus décoré de l’URSS et de la Russie, il arrêta l’offensive allemande contre Moscou en décembre 1941 et fut l’artisan des principales victoires soviétiques pendant la Grande guerre patriotique de 1941 jusqu’à la prise de Berlin, son dernier fait d’armes.

18 Juin 1993

Jean Cau

Ecrivain et journaliste, né le 8 juillet 1925 à Bram (Aude), décédé à Paris, à l’âge de 67 ans. Secrétaire de Jean-Paul Sartre avant de virer à droite, il obtint le prix Goncourt en 1961 pour La pitié de Dieu.

18 Juin 1673

Jeanne Mance

Vénérable française, née le 12 novembre 1606 à Langres (Haute-Marne), décédée à Montréal. Cofondatrice de la ville de Montréal avec Paul de Chomedey, elle y créa un hôtel-Dieu. L’église catholique la reconnut vénérable par le pape François le 7 novembre 2014.

18 Juin 2010

José Saramago

Ecrivain portugais, né le 16 novembre 1922 à Azinhaga (Portugal), décédé à Lanzarote (Canaries), à l’âge de 87 ans. Prix Nobel de littérature en 1998.

18 Juin 1937

Maxime Gorki

Ecrivain russe, né le 28 mars 1868 à Nijni Novgorod (Empire russe), décédé à Moscou (URSS), à l’âge de 68 ans. Il fut un des pères du réalisme socialiste, auteur notamment des Bas fonds (1902), de La mère (1907).

18 Juin 1935

René Crevel

Ecrivain français, né le 10 août 1900 à Paris, décédé par suicide dans la même ville à l’âge de 34 ans. Ecrivain surréaliste (Etes-vous fou ? 1929, Les pieds dans le plat, 1933), il mit fin à ses jours quand il apprit qu’il souffrait d’une tuberculose.

Une vie, un portrait
des jours précédents

17 Juin 2008

17 Juin 1939

16 Juin 2017

16 Juin 1958

16 Juin 1977