Roger Moore

Il est décédé le 

Elle est décédée le

23 Mai 2017

Acteur britannique, né le 14 octobre 1927 à Londres, décédé à Crans-Montana (Suisse), à l’âge de 89 ans. Grande figure du cinéma populaire et d’action, il devint célèbre en incarnant à la télévision les personnages d’Ivanhoé, du Saint et de Britt Sainclair dans Amicalement vôtre où il donna la réplique à Tony Curtis. Pour le grand écran, il joua le personnage de James Bond à sept reprises dont Vivre et laisser mourir en 1973, L’Homme aux pistolets d’or en 1974, Moonraker en 1979, Dangereusement votre en 1985.

Né dans une modeste famille anglaise – père policier, mère caissière -, Roger Moore était trop jeune pour participer à la seconde guerre mondiale. La vie du jeune adolescent bascula en 1945 quand son père rencontra pour les besoins d’une enquête policière le réalisateur Brian Desmond Hurst dont la demeure avait été cambriolée. Une relation amicale se noua entre le policier et le cinéaste. Hurst embaucha comme figurant Roger Moore dans le film César et Cléopâtre dont il tourna quelques scènes. Jugeant le jeune homme doué, il décida de financer sa formation au sein de la prestigieuse Académie royale d’art. Tout en étudiant, le jeune acteur apparut à l’affiche de plusieurs films en 1946 dans de petits rôles. A la fin de l’année, il fut appelé au service national. On l’affecta dans la zone contrôlée par l’armée britannique dans l’Allemagne occupée. Il commanda un dépôt d’armes près d’Hambourg et gagna ses galons de capitaine. Démobilisé en 1949, il reprit ses études d’art dramatique. Pour arrondir ses fins de mois, le photogénique acteur fit le mannequin pour une marque de vêtements, tout en collaborant avec le cinéma. Dès l’année 1949, il fut l’un des premiers acteurs à apparaitre en direct dans une émission de télévision, alors présente seulement dans quelques centaines de foyers au Royaume-Uni.

 Le nouveau média fut à l’origine de sa notoriété. En 1958, il tourna la série historique Ivanhoé, adaptée du roman de Walter Scott. Les spectateurs plébiscitèrent les trente-neuf épisodes de 25 minutes chacun. L’acteur connut la célébrité mondiale en interprétant pendant six saisons (1962 à 1969) et 118 épisodes le personnage au charme fou de Simon Templar dans la série culte Le Saint. Le public se passionna pour les aventures de ce détective et justicier qui traquait les méchants à travers le monde. Un succès qu’il prolongea - et partagea avec l’acteur américain Tony Curtis - les deux années suivantes dans la série Amicalement Votre. Sa présence sur le petit écran l’avait éloigné du cinéma. Il y fit un retour remarqué et spectaculaire en 1973 quand le réalisateur Guy Hamilton décida de lui proposer le rôle de James Bond dans Vivre et laisser mourir. L’acteur succédait à l’oubli George Lazenby mais surtout à Sean Connery, héros de huit des neuf premiers opus. La critique et le public l’attendaient au tournant. Roger Moore tint son rang avec brio. Vu par trois millions de spectateurs en France, le film rapporta 185 millions de dollars dans le monde entier. Il avait coûté à produire à peine 14 millions de dollars. Roger Moore incarna encore six fois le célèbre agent secret de sa majesté : L’Homme aux pistolets d’or en 1974 (98 millions de dollars de recettes et 2, 9 millions de spectateurs en France), L’Espion qui m’aimait en 1977 (185 millions de dollars et 3,5 millions de spectateurs en France), Mooraker en 1979 (210 millions de dollars et 3,2 millions de spectateurs en France), Rien que pour vos yeux (195 millions de dollars en 3,2 millions de spectateurs en France), Octopussy en 1983 (188 millions de recettes et 3 millions de spectateurs en France), Dangereusement votre en 1985 (152 millions de recettes et 2,5 millions de spectateurs en France). Agé de 58 ans, Roger Moore jugea avec raison qu’il était désormais trop vieux pour jouer ce rôle d’espion trépidant et bagarreur. Il passa sans regret la main à son compatriote Timothy Dalton en 1989, à Pierce Brosnan en 1995 et à Daniel Graig en 2006.

 Roger Moore sut se démarquer du personnage de James Bond dont il était une des figures emblématiques. Il le prouva en 1978, en interprétant le rôle d’un lieutenant dans l’ambitieux et réussi film d’aventure Les Oies sauvages réalisé par Andrew V. McLaglen. Il y donna la réplique à de grandes stars du cinéma hollywoodien comme Richard Burton, Richard Harris et Stewart Granger. Le film remporta un énorme succès commercial. Roger Moore refusa en revanche de participer au tournage de la suite des Oies Sauvages. Le film vira à la catastrophe après le décès brutal de Richard Burton lors du tournage. La carrière de Roger Moore se poursuivit alors au ralenti. Il apparut à l’affiche de quelques films de qualité (Double arnaque de Michael Winner en 1990) ou médiocre (Le Grand tournoi de Jean-Claude Van Damme en 1996). En 2013, clin d’œil à sa brillante carrière à la télévision, il accepta de jouer pour la télé dans une version du Saint réalisée par Simon West. Trop âgé pour interprété le svelte Simon Templar, il accepta un rôle secondaire.

 Roger Moore avait été anobli par la reine Elisabeth II en 2003. Une revanche pour le fils du peuple. En 2007, la profession lui rendit hommage en obtenant enfin son étoile sur Hollywood Boulevard à Los Angeles. L’acteur avait été marié à quatre reprises : en 1946 à la patineuse Lucy Woodard, en 1953 à la chanteuse Dorothy Squares, en 1969 à l’actrice Luisa Mattioli et en 2002 à la riche héritière Kristine Tholstrup. Il était le père de trois enfants. La petite histoire retiendra que le célèbre interprète de James Bond avait été régulièrement battu par ses deux premières épouses. Il s’éteignit des suites d’un cancer à l’âge de 89 ans.

J.-P.G.

Demain : Berthe Sylva

masculin
Google news Référence: 
219
12 Février 2018 - 1:15pm

Une vie, un portrait du jour

19 Juin 1986

19 Juin 1867

Une vie, un portrait du jour

19 Juin 2013

James Gandolfini

Acteur américain, né le 18 septembre 1961 à Westwood (New Jersey), décédé à Rome (Italie), à l’âge de 51 ans. Il atteignit la célébrité mondiale en interprétant le rôle du chef de la mafia Tony Soprano dans la série télévisée du même nom.

19 Juin 1953

Julius et Ethel Rosenberg

Militants communistes américains, exécutés dans la prison de Sing Sing (New York). En pleine « chasse aux sorcières » sous le maccarthysme, ils furent accusés d’avoir espionné au profit de l’URSS. Condamnés à mort, ils furent exécutés sur la chaise électrique, malgré une campagne mondiale qui réclamait leur grâce. 

Julius Rosenberg était né le 12 mai 1918 à New York. Il mourut à l’âge de 35 ans.

Son épouse Ethel Greenglass était née le 28 septembre 1915. Elle mourut à l’âge de 37 ans.

19 Juin 1987

Michel de Saint-Pierre

Ecrivain et journaliste français, né le 12 février 1916 à Blois (Loir-et-Cher), décédé à Saint-Pierre-du-Val (Eure), à l’âge de 71 ans. Auteur de romans et d’essais il obtint en 1954 le Grand prix du roman de l’Académie française pour Les aristocrates.

19 Juin 1997

Olga Georges-Picot

Actrice française, née le 6 janvier 1940 à Shanghai (Chine), décédée par suicide à Paris, à l’âge de 57 ans. Elle joua dans Je t’aime, je t’aime (1968) d’Alain Resnais, Glissement progressif du plaisir (1974) d’Alain Robbe-Grillet

19 Juin 1993

William Golding

Ecrivain britannique, né 19 septembre 1911 à St Columb Minor (Cornouailles), décédé à Perranarworthal (Cornouailles), à l’âge de 81 ans. Auteur de Sa majesté des mouches (1954) et Rites de passages (1981). Prix Nobel de littérature en 1983.

Une vie, un portrait
des jours précédents

18 Juin 2001

18 Juin 1928

17 Juin 2008

17 Juin 1939

16 Juin 2017